Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Grèves du secteur public : attachez vos chapeaux !


Le 8 décembre, 420 000 syndicalistes du Front commun ont entamé une grève pendant sept jours consécutifs.

• Lire aussi : «C’est clairement insuffisant»: La FIQ rejette l’offre bonifiée de Québec

• Lire aussi : Le Front commun en grève aux côtés de la FAE : le casse-tête recommence pour des milliers de parents

Dès lundi, la FIQ se joindra au Front commun.

Ainsi, 80 000 infirmières et autres professionnels de santé cesseront à leur tour leur travail.

Si rien n’est résolu rapidement, près d’un million d’employés de l’Etat seront en grève dans quelques jours…

Nous avons connu des jours meilleurs au sein de ce gouvernement.

L’atmosphère doit être coupée au couteau.

On ressent un épuisement général chez les dirigeants de la CAQ.

Quand Mme LeBel dit qu’elle ajoute plus d’un milliard de l’argent des contribuables à la table.

Oublie-t-elle que les employés du secteur public font eux-mêmes partie de ces contribuables ?

M. Dubé, livide, presque sans voix lors d’un récent point de presse, a insisté pour que son projet de loi 15 soit adopté avant la fin de la session.

Une réforme de la santé qui suscite de nombreuses inquiétudes et mérite d’être étudiée plus en détail.

M. Dubé va reprendre des couleurs, le gouvernement va imposer un bâillon, ça va passer.

M. Legault, bouleversé de toutes parts, traverse une zone de turbulence majeure.

Il doit sûrement implorer le ciel pour que ces vents contraires se calment.

Dans tout le tumulte actuel, M. Drainville, que j’ai un peu réprimandé la semaine dernière, est rayonnant !

Il a réussi à faire adopter son projet de loi 23.

Mea culpa Monsieur Drainville, votre « formation accélérée » des enseignants serait un programme de 2e cycle, s’adressant aux personnes déjà titulaires d’un baccalauréat dans un domaine connexe.

Le baccalauréat pédagogique ne passerait donc pas de 120 à 30 crédits.

Reste que cette énième réforme éducative est loin de faire l’unanimité.

Veuillez terminer les négociations avant les vacances !

La santé des Québécois et l’avenir de nos enfants vous tiennent à cœur ?

Le moment est venu de nous le prouver.

On vous donne le GO, monsieur Legault!



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page