Skip to content
Guerre en Ukraine |  Joly à l’ONU pour discuter de la crise de la sécurité alimentaire

(Ottawa) La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, se rendra à New York mercredi pour deux jours de réunions à l’ONU afin d’aider à mobiliser une réponse mondiale à la crise de sécurité alimentaire résultant de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Posté à 7h35

Marie Woolf
La Presse Canadienne

Mmoi Joly rencontrera le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour des entretiens et participera à un débat public du Conseil de sécurité de l’ONU sur le lien entre conflit et sécurité alimentaire.

En début de semaine, M.moi Joly a déclaré que le Canada prévoyait d’envoyer des cargos dans les ports de Roumanie et d’autres pays européens voisins de l’Ukraine pour l’aider à exporter son blé.

La Russie a bloqué les ports ukrainiens, stoppant les exportations de blé et d’huile de tournesol vers les pays dépendants du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a averti qu’en plus de faire grimper les prix des céréales, ce qui rendrait plus coûteux de nourrir les personnes affamées, le conflit pourrait également pousser les pays dépendants du blé ukrainien vers la famine.

L’Ukraine est l’un des plus grands exportateurs de blé au monde, et certains pays, dont le Liban et le Bangladesh, en dépendent comme aliment de base.

Julie Marshall, porte-parole canadienne du Programme alimentaire mondial, a noté que l’Ukraine produit suffisamment pour nourrir environ 400 millions de personnes dans le monde. Mais des millions de tonnes de blé, dont une grande partie est destinée aux pays en développement, sont stockées dans des silos et bloquées sur des navires à cause du conflit.

L’ambassadrice d’Ukraine au Canada, Yulia Kovaliv, a déclaré à un comité de députés que non seulement la Russie bloquait les ports ukrainiens, mais volait ses approvisionnements en céréales et tentait de les expédier en Crimée, sous contrôle russe.

La ministre de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a averti que les Russes ciblaient également les machines et équipements agricoles nécessaires à la collecte et à la distribution de la récolte ukrainienne.

Au cours de ses deux jours à New York, Mmoi Joly participera à un appel à l’action pour la sécurité alimentaire mondiale, organisé par le secrétaire d’État américain Antony Blinken, où elle rencontrera un certain nombre de ministres des Affaires étrangères du monde entier pour discuter de la crise alimentaire et de la hausse des prix des céréales.

Le Canada est l’un des plus grands exportateurs de blé au monde et a déclaré qu’il ferait tout son possible pour combler le manque à gagner. Maismoi Bibeau a déclaré que le Canada et les États-Unis avaient eu une mauvaise récolte l’an dernier en raison de la sécheresse, de sorte que les stocks de céréales sont inférieurs à la normale.

« Les actions du régime russe en Ukraine se font sentir dans le monde entier, en particulier parmi les pays les plus vulnérables », a déclaré M.moi Jolie. « Le Canada s’est engagé à travailler avec ses alliés pour trouver de vraies solutions pour aider à atténuer les impacts de la crise de la sécurité alimentaire et à assurer notre résilience future. »


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.