Skip to content
Guerre en Ukraine |  Le Canada envoie 50 millions de dollars de plus en équipement spécialisé

(Berlin) Le Canada enverra 50 millions de dollars supplémentaires en « équipement militaire hautement spécialisé », y compris des caméras de fabrication canadienne pour les drones de surveillance, pour aider l’Ukraine à se défendre contre l’invasion russe, a annoncé Justin mercredi. Trudeau.

Publié à 6h14
Mis à jour à 11h38

Mike Blanchfield
La Presse canadienne

Le Premier ministre a également déclaré avoir parlé mercredi au président ukrainien Volodymyr Zelensky par téléphone depuis Berlin avant ses rencontres avec le chancelier allemand Olaf Scholz, alors que l’OTAN continue de faire pression sur la Russie pour qu’elle mette fin à son invasion de l’Ukraine.

« Nous avons obtenu un certain nombre d’équipements spécialisés, notamment des caméras utilisées dans des drones fabriqués par une entreprise canadienne, que nous pouvons commencer à envoyer dans les prochains jours en Ukraine », a déclaré Trudeau lors d’une réunion. conférence de presse avec M. Scholz.

Le Canada avait précédemment déclaré qu’il expédiait des équipements « non létaux », tels que des gilets pare-balles et des casques, ainsi que plus de 10 millions d’armes telles que des mitrailleuses, des lance-roquettes et des grenades à main.

Trudeau a reconnu mercredi que la logistique pour acheminer l’équipement en Ukraine n’avait pas été facile. « Il y a des défis aux frontières pour mettre l’équipement en toute sécurité entre les mains des Ukrainiens », a-t-il déclaré. Mais nous y travaillons avec des partenaires aux côtés de tous les alliés qui font face à des défis logistiques réels, mais pas insurmontables. »

Le premier ministre a indiqué qu’il avait informé le président Zelensky de l’aide canadienne supplémentaire. Il a également dit que M. Zelensky avait accepté une invitation à éventuellement s’adresser au Parlement canadien.

« Les Canadiens ont été inspirés par le courage et la résilience des Ukrainiens et le leadership du président, et je sais qu’ils ont hâte de l’entendre de première main », a écrit Trudeau sur Twitter.

Le président Zelensky, pour sa part, a écrit que les deux hommes s’étaient « accordés sur de nouvelles mesures diplomatiques » contre Moscou. « Le Canada est aux côtés de l’Ukraine. Nous le ressentons tous les jours », a écrit mercredi le dirigeant ukrainien sur Twitter.

Il s’agissait de la première conversation de M. Trudeau avec le président ukrainien en six jours. Le Premier ministre a salué la résilience et le leadership de M. Zelensky alors que ses forces tentent de repousser une invasion par la plus grande armée d’Europe.

L’appel est intervenu 14 jours après que les troupes russes ont commencé à affluer en Ukraine lors d’une invasion qui, selon le bureau des droits de l’homme de l’ONU, a tué plus de 400 civils.

Mardi, le président Zelensky a diffusé une nouvelle vidéo le montrant debout près des bureaux présidentiels à Kiev, devant des tas de sacs de sable, quelques voitures et un sapin enneigé. « La neige est tombée. C’est ce genre de printemps, dit-il doucement. Voyez, c’est ce genre de temps de guerre, ce genre de printemps. Dur. Mais nous vaincrons. »

Il s’agissait de la deuxième vidéo de M. Zelensky en 24 heures le montrant près du siège du pouvoir ukrainien, apparemment destinée à dissiper tout doute quant à sa fuite de la capitale.

Après l’appel de mercredi, Trudeau a effectué une visite solennelle au Pier 17 de Berlin, un mémorial à la gare où 50 000 Juifs ont été déportés dans des ghettos, des camps de travail et des camps de concentration pendant l’Holocauste.

La visite a été poignante, étant donné que le président russe Vladimir Poutine a faussement justifié son attaque contre l’Ukraine en affirmant qu’il tentait de sauver le pays des nazis. Le président Zelensky est juif.

Sous un ciel bleu matinal, M. Trudeau a fait une promenade solennelle le long du quai d’acier de la gare, accompagné d’un petit groupe qui comprenait un guide, l’ambassadeur du Canada en Allemagne, Stéphane Dion, et la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

M. Trudeau s’est arrêté en silence pendant quelques instants après avoir déposé des fleurs près d’une plaque au bout de la plate-forme, et il a fait le signe de croix avant de partir. Il n’a pas parlé aux journalistes.

MM. Trudeau et Scholz ont ensuite eu leur première conversation en face à face depuis que la chancelière a remplacé Angela Merkel en décembre.

M. Trudeau a également prononcé un discours de politique étrangère à la Conférence de Munich sur la sécurité à Berlin. Le bureau du premier ministre a également déclaré que Trudeau rencontrerait le vice-président américain Kamala Harris en Pologne jeudi soir pour discuter de la situation en Ukraine.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.