Skip to content
Guerre en Ukraine |  L’Université McGill produit des vidéos en ukrainien sur la médecine de guerre

(Montréal) Réanimer, intuber, soigner une blessure causée par un éclat d’obus, par un bâtiment effondré… L’Université McGill a réuni en quelques heures des vidéos traduites en ukrainien pour aider tous les soignants à pratiquer la médecine de guerre.

Publié à 16h24

Ses collègues font face à un « scénario inimaginable en 2022 », une situation « très complexe », « stressante », raconte à l’AFP le Dr Tarek Razek, responsable de la traumatologie au Centre universitaire de santé McGill.

Et vu l’ampleur du conflit, tout le personnel, et pas seulement les médecins urgentistes et les chirurgiens traumatologues, est appelé à prendre en charge les blessés, explique-t-il.

En partenariat avec le Steinberg Simulation and Interactive Learning Center de l’université, des médecins canadiens ont donc créé des vidéos de quelques minutes pour expliquer « les bases du secourisme et de la réanimation ».

« Du moment de la demande ukrainienne à la création, il a fallu moins de trois heures, et le produit final a été livré en moins de 24 heures », se félicite le Dr Gerald Fried, directeur du centre.

Les vidéos, qui ont été tournées à Montréal, montées par un chirurgien thoracique, le Dr.r Junko Tokuno, et traduit en ukrainien.

« Avec les avancées technologiques, c’est la première fois qu’on peut faire les choses aussi vite, et d’une telle qualité » pour le contenu, souligne le Dr Razek.

Mercredi, 17 adultes ont été blessés dans le bombardement mercredi par l’armée russe d’un hôpital pédiatrique à Marioupol en Ukraine.

L’intensification des bombardements ces derniers jours contre plusieurs villes ukrainiennes a déclenché une avalanche de morts et de blessés parmi la population civile, prise au piège.

Depuis le début de la guerre, au moins 474 civils ont été tués et 861 blessés, selon le dernier décompte de l’ONU, qui souligne que son bilan est probablement bien inférieur à la réalité.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.