« HPI » et Audrey Fleurot n’ont pas attendu la saison 4 pour avoir des enfants à travers le monde

La saison 4 de
La saison 4 de « HPI » démarre ce jeudi 16 mai sur TF1

La saison 4 de « HPI » démarre ce jeudi 16 mai sur TF1

TÉLÉVISION –  » Non, mais qu’est-ce que tu rayonnes ? « . Cette phrase lancée par Gilles à Morgane Alvaro dans les premières minutes de la nouvelle saison de HPI, diffusé à partir de ce jeudi 16 mai sur TF1, va forcément résonner. Dans ces nouveaux épisodes, la plus célèbre conseillère policière de France doit composer avec l’annonce de sa grossesse, lointain écho à la situation personnelle d’Audrey Fleurot, elle-même enceinte lors du tournage de cette saison.

Ce quatrième volet des aventures de la DIPJ de Lille sera l’avant-dernier, l’actrice ayant confirmé cette semaine que la cinquième saison serait a priori la dernière. En France en tout cas. Car, depuis le lancement de cette fiction en 2021, les aventures de Karadec, Céline, Daphné, Gilles et évidemment Morgane, ont fait des émules à travers le monde.

La série est la championne de l’export et a été adaptée sous-titrée ou doublée dans plus d’une centaine de pays : Italie, Espagne, Allemagne… En tête des négociations, la société de distribution Newen Connect à qui l’on doit aussi le succès à l’export de les séries Candice Renoir. HPI est d’ailleurs désormais confortablement installé au panthéon prestigieux des séries françaises ayant bénéficié de remakes à l’étranger.

Après Morgane Alvaro, place à Martha et Pinelopi

Son nom est ajouté à côté du Revenu, Caméra à café, Ne fais pas ceci, ne fais pas celaet autre Dix pour-cents. Audrey Fleurot et Morgane Alvaro ont désormais des homologues dans pas moins de sept pays à travers le monde. Aux Etats-Unis, en Slovénie, en Hongrie, à Chypre, en Pologne mais aussi en République tchèque ou en Grèce.  » Les retours que nous avons sont des succès d’audience comme en France. L’histoire elle-même est en adéquation avec ce que nous vivons. Ce personnage comme Erin Brockovich, son histoire, les codes de la série ou encore les relations entre les personnages, ça parle à tout le monde », explique à HuffPost Rodolphe Buet, directeur général de Newen Connect.

Il existe cependant parfois quelques différences entre l’original et ses copies, tant au niveau du titre que des prénoms. Du côté de Prague, les téléspectateurs sont assis devant Les histoires extraordinaires de Marthe, qui est joué par l’actrice Tatiana Vilhelmová. La série y a été renouvelée pour une saison 2. En Grèce en revanche, c’est Smaragda Karydi qui prête ses traits au personnage principal de Pinelopi Mouriki dans QI 160, comprendre « QI de 160 ».

Comme vous pouvez le constater dans les vidéos ci-dessous, certains plans sont exactement identiques à la version française, et il n’est pas question de faire l’impasse sur la chevelure flamboyante du personnage principal, ni sur ses immenses bulles de Chewing-Gum.

 » Nous sommes consultés sur certains aspects mais nous n’intervenons pas directement sur le plan créatif. Nous sommes vigilants sur le positionnement de l’adaptation. Il ne faut en aucun cas dégrader la franchise, par exemple en faisant de Morgane quelqu’un de méchant, ou de Karadec un manipulateur. Quant aux plans parfois identiques, ils témoignent de la qualité de la production française et de sa capacité à créer des séries universelles.s », détaille encore Rodolphe Buet qui évoque dans HPIun véritable ambassadeur de la création et du talent français.

Morgane Alvaro aux Etats-Unis, l’exception culturelle

Pourquoi des remakes dans ces pays et pas des adaptations ? Comme l’expliquent nos confrères de Indiquer Rodolphe Buet, le directeur général de Newen Connect, pour certains pays les droits sont plus intéressants dans le cas d’un remake que d’une adaptation. Il y a aussi une volonté, assure-t-il, de ne pas empêcher le succès mondial de l’original de continuer à croître : « Nous privilégions la visibilité de la production française « .

Impossible en revanche aux Etats-Unis où les droits d’adaptation ont été achetés par ABC, filiale de Disney pour Grand potentiel. «  Les droits d’adaptation étaient plus attractifs, d’autant que les séries linguistiques doublées y connaissent moins de succès. Lors des négociations avec ABC, les revenus générés pour les producteurs étaient plus avantageux « .

Sur ABC, l’homologue d’Audrey Fleurot joue dans la cour des grands, la chaîne qui diffuse les tubes planétaires qui sont L’anatomie de Grey Ou 9-1-1. Grand potentiel sortira à l’automne.

Dans cette nouvelle adaptation, Morgane Alvaro devient Morgan Gillery et endosse les traits de Kaitlin Olson, quand Adam Karadec est incarné par Daniel Sunjata. Et contrairement à Audrey Fleurot et Samy Nebbou qui s’étaient déjà croisés dans la saison 2 deEngrenagesces deux acteurs pas vraiment superstars n’ont jamais travaillé ensemble auparavant.

Une garantie que les petites sœurs d’HPI ne sont pas près de lâcher les talons de Morgane Alvaro, y compris en termes de timing, les premières images de la version américaine ont été dévoilées cette semaine.

La série tournée à Vancouver semble également utiliser des séquences identiques à la version française, avec peut-être en moins le charme de la brique nordique. S’ils le manquent, les Américains pourront toujours aussi découvrir l’original. Comme expliqué dans HuffPost Rodolphe Buet, la série française sera diffusée sur la plateforme Hulu qui rassemble pas moins de 11 millions d’abonnés.

Que souhaiter de plus dans une telle success story ? La production semble avoir suffisamment de matière pour imaginer pourquoi pas un prequel, une suite ou des unitaires. Il y a du potentiel.

Voir aussi sur HuffPost :

Quitter la version mobile