« Il y a plus de respect sur le plateau. » L’actrice Léa Seydoux met en lumière une évolution sur les plateaux de tournage grâce à #MeToo

L’actrice Léa Seydoux fait partie des femmes qui ont dénoncé le comportement de l’ancien producteur hollywoodien Harvey Weinstein en 2017.

France Télévisions – Culture Edito

Publié


Temps de lecture : 2 minutes

« Il y a plus de respect sur les plateaux de tournage aujourd’hui »a déclaré Léa Seydoux mercredi 15 mai, une évolution qu’elle attribue à #MeToo et à la libération de la parole sur les agressions sexuelles au cinéma. « Je vois qu’il y a du respect sur le plateau, parfois il n’y a plus cette familiarité, même pour les scènes intimistes. Je ressens ce changement global, ce respect plus présent »a déclaré l’actrice française sur l’affiche du Deuxième acte de Quentin Dupieux, qui a ouvert mardi le 77e Festival de Cannes.

« Le film joue aussi avec ça, parle aussi de ce mouvement de liberté d’expression qui a été fondamental. Je suis aussi témoin de ce changement, j’étais aussi actrice avant et maintenant, je vois l’après »a souligné celui qui a reçu une Palme d’Or pour La vie d’Adèle en 2013 aux côtés de sa compagne Adèle Exarchopoulos et du réalisateur Abdellatif Kechiche. Peu de temps après, elle dénonce le caractère tyrannique du réalisateur, les centaines de prises pour une même scène, s’attirant une inimitié durable de la part de Kechiche. Adèle Exarchopoulos, dont le premier grand rôle était à 19 ans, a parlé de dix jours complets de tournage la scène de sexe très longue et très crue.

« Même si j’ai eu des mésaventures, j’étais une actrice qui a eu beaucoup de chance à mes débuts. Je travaillais avec les gens, j’étais quand même respecté, enfin plus ou moins… »a toutefois nuancé Léa Seydoux. « Je ne peux pas me comparer à certains qui ont vécu des choses extrêmement graves. » Elle a également souligné que son statut d’actrice reconnue « protégé ». « C’est quand même quand on est une jeune actrice que c’est plus difficile. Quand nous sommes vulnérables »a-t-elle souligné.

Promu tête d’affiche en 2008 dans La belle personne de Christophe Honoré, relecture de la princesse de Clèves, Léa Seydoux, 38 ans, est apparue depuis dans deux James BondUN Mission impossible, Dunes 2 et possède une filmographie impressionnante, de Wes Anderson à Xavier Dolan en passant par Bruno Dumont. Léa Seydoux fait partie des femmes qui ont dénoncé le comportement de l’ancien producteur hollywoodien Harvey Weinstein en 2017. Elle a également affirmé avoir reçu des avances sexuelles de la part de réalisateurs avec lesquels elle a travaillé.

Quitter la version mobile