Skip to content
Interdiction de la tauromachie : La France insoumise retire son texte, dénonçant une « obstruction »


Publié le :

Le député La France insoumise Aymeric Caron a retiré son texte sur l’interdiction de la tauromachie, qui devait être débattu jeudi à l’Assemblée nationale. Il a fustigé « l’obstruction » de centaines d’amendements déposés par des parlementaires d’autres groupes.

La France insoumise (LFI) a renoncé, jeudi 24 novembre, à débattre à l’Assemblée nationale de son projet de loi visant à abolir la tauromachie en France, où le sujet suscite la polémique.

Le rapporteur du texte, le député LFI de Paris Aymeric Caron a fustigé « l’obstruction » contre son texte et l’a retiré, dans une ambiance très agitée jeudi à l’Assemblée nationale. Il a estimé que le débat, organisé dans le cadre des « niches » parlementaires de son groupe, ne pouvait aboutir faute de temps, les discussions devant se terminer à minuit.

« Ça m’attriste », a lancé le député de Paris, dénonçant des centaines d’amendements « d’obstruction ». « Applaudissez, soyez fiers de vous », a-t-il ironisé, promettant un autre « projet de loi transpartisan » sur le sujet.

>> Lire aussi : En perte de vitesse dans d’autres pays, la tauromachie fait débat en France mais reste en place

LFI a demandé qu’un texte relatif à la réinsertion des soignants non vaccinés contre le Covid-19 soit examiné à la place.

Le président de la commission des lois, Sacha Houlié, a dit regretter ce choix, rappelant que le texte avait été longuement étudié en commission. Plusieurs autres députés ont également protesté, accusant LFI de « fuir le débat » sur cette question.

Plusieurs dizaines de personnes opposées à la tauromachie, dont des militants du Parti animaliste et de l’association L214, ont manifesté jeudi près du palais Bourbon. « Corrida barbarie », « Stop à la tauromachie », pouvait-on lire sur les pancartes, sous des photographies de taureaux ensanglantés.

Des manifestations taurines « anti » mais aussi « pro » ont eu lieu ces derniers jours dans toute la France, où la tradition taurine se perpétue dans plusieurs régions du sud.

Avec Reuters et AFP

La source


zimonews Fr2En2Fr