Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Israël demande à l’ONU de demander du carburant au Hamas — RT World News


Si l’agence de l’ONU chargée des réfugiés palestiniens a besoin de carburant, elle peut en demander au Hamas, a déclaré mardi l’armée israélienne (FDI), en réponse aux appels de l’UNRWA pour une aide humanitaire à Gaza.

« Ces réservoirs de carburant se trouvent à l’intérieur de Gaza. Ils contiennent plus de 500 000 litres de carburant. Demandez au Hamas si vous pouvez en avoir », » a déclaré Tsahal sur X, anciennement Twitter, accompagné d’une photo satellite d’une douzaine d’objets près de Rafah.

Il s’agissait d’une réponse directe à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), qui avait publié plus tôt : « Si nous ne recevons pas de carburant de toute urgence, nous serons contraints d’arrêter nos opérations dans la bande de Gaza à partir de demain soir », c’est-à-dire mercredi.

Israël a imposé un blocus total à Gaza après l’incursion du Hamas du 7 octobre, qui a coûté la vie à environ 1 400 Israéliens, et environ 200 autres ont été pris en otages. L’armée israélienne a également bombardé Gaza avec de l’artillerie et des avions, promettant de « démanteler » le Hamas.

Interrogé mardi sur les progrès de l’aide humanitaire à Gaza, le président américain Joe Biden a déclaré aux journalistes que celle-ci n’était « pas assez rapide ». Un convoi de 20 camions censé acheminer de l’aide vers le territoire palestinien depuis l’Egypte est attendu d’ici mercredi.

Le Dr Ghassan Abu Sittah, chirurgien du nord de Londres et bénévole à l’hôpital Al Shifa de la ville de Gaza, a déclaré à la BBC que le convoi humanitaire était un « gadget ».


« Lorsque vous envoyez 15 à 20 camions dans un endroit où vivent deux millions et quart d’habitants, vous le faites de manière à donner l’impression que de l’aide arrive. Vous n’avez pas l’intention de modifier le sort des 15 000 blessés. » Abou Sittah a dit.

Il a ajouté que l’hôpital avait accueilli 600 Palestiniens morts au cours des dernières 24 heures et « trois fois plus de blessés ». Les approvisionnements s’épuisent et environ 1 800 autres civils ont cherché refuge à l’intérieur pour échapper aux frappes aériennes israéliennes.

«Ils sont partout. Ils sont dans le couloir et les étages, ils sont dans les salles à l’étage. Des matelas partout », Abou Sittah a dit.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, mardi soir, un total de 5 791 Palestiniens ont été tués et 16 300 autres blessés depuis le 7 octobre.

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page