Skip to content
« J’ai été un peu surpris », Ocon ne comprend pas la réaction d’Alonso après leur affrontement


Fernando Alonso et Esteban Ocon, coéquipiers chez Alpine, se sont écrasés sur la piste au Brésil samedi dernier. Une situation jugée inacceptable par l’équipe, qui a tapé du poing sur la table. Les deux pilotes ont réagi et Alonso ne s’excusera pas. Ce qu’Ocon a du mal à comprendre, comme il l’explique dans le Moscato Show.

« Je ne sais pas, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de s’excuser, il n’y a rien d’autre à dire. Il ne me reste plus qu’une course, l’année prochaine sera une année différente. Il (Ocon) aura un coéquipier différent et la direction aura un nouveau pilote (Gasly), donc ça va être différent. Ça me va », a réagi Fernando Alonso suite à son accrochage avec Esteban Ocon samedi dernier, lors de la course sprint du Grand Prix du Brésil.

Dans le Super Moscato Show ce jeudi, le pilote français a réagi : « Nous nous sommes très bien entendus pendant deux ans. J’ai été un peu surpris de voir ses commentaires à la presse, d’autant plus que je suis quelqu’un qui préfère parler devant, mais c’est comme ça, ça ne me touche pas. « Dès la saison prochaine, Fernando Alonso passera chez Aston Martin, remplacé par Pierre Gasly.

« C’est lui qui a été pénalisé »

Lors de cet échange, Esteban Ocon a rappelé que c’était son coéquipier qui avait été pénalisé : « C’était un mauvais moment. C’est lui qui a été pénalisé malgré tout ce qu’il a dit. Ce n’était pas très utile de me critiquer autant. Nous sommes partis de la dernière place pour remonter et nous nous sommes bien rattrapés. Nous sommes tellement proches à chaque course qu’il est possible de s’accrocher. « Si les Français ont semblé dédramatisés, le comportement des deux pilotes n’a pas du tout plu à leur équipe Alpine. Ils auraient même pu être menacés d’exclusion.

« Laurent Rossi (patron d’Alpine) leur a dit que si quelqu’un d’autre dans l’équipe Alpine s’était comporté ainsi, il aurait été licencié pour faute grave », a confié Otmar Szafnauer, le directeur de l’équipe Alpine. Les deux coéquipiers ont un dernier objectif en commun ce week-end au Grand Prix d’Abu Dhabi, avant de se séparer : conserver la quatrième place au classement des constructeurs, pour lequel la menace McLaren plane toujours.

La source


zimonews Fr2En2Fr