Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Joshua Roy débloque, mais pas le Rocket


Le Rocket de Laval a encore une fois essuyé la défaite, s’inclinant 4 à 3 en fusillade contre le Hartford Wolf Pack, vendredi soir à la Place Bell.

Le club-école des Canadiens de Montréal dans la Ligue américaine a perdu ses neuf derniers matchs. Les hommes de l’entraîneur-chef Jean-François Houle n’ont plus connu la joie de la victoire depuis le 15 novembre.

Ce duel a toutefois été marqué par la fin de la disette de Joshua Roy. Profitant d’un avantage numérique, le Québécois a marqué un but en première période. Il n’avait pas récolté le moindre point lors de ses sept dernières sorties.

Les autres buteurs du Rocket étaient Philippe Maillet et Riley Smith. Le défenseur Arber Xhekaj a également obtenu une mention d’aide, disputant un deuxième match dans le circuit de développement depuis sa vente par le Tricolore.

Les favoris du public menaient 3-1 après la première période, mais n’ont pas réussi à la conserver. Turner Elson et Ryder Korczak ont ​​​​marqué en deuxième période pour ramener tout le monde à égalité.

C’est Alex Belzile qui a marqué en première mi-temps pour les visiteurs. Il s’agissait du premier match du vétéran de 32 ans à Laval depuis qu’il a quitté l’organisation des Canadiens pour les Rangers de New York. Le natif de Rivière-du-Loup a joué pour le Rocket pendant cinq saisons. Belzile a également touché la cible lors d’une fusillade, tout comme son coéquipier Brett Berard. Roy et Emil Heineman ont échoué au Rocket.

Devant les cages, Louis Domingue a réalisé 28 arrêts lors de la victoire, tandis que Jakub Dobes a stoppé 36 rondelles lors de la défaite.

Le Rocket et la Meute de Loups se retrouveront samedi après-midi au même endroit.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page