Skip to content
Kyrgios en sourdine mais déterminé à se débarrasser d’une blessure pour atteindre les quarts de finale
J

Jekyll et Hyde d’ennis, Nick Kyrgios, ont fluctué du bon au mauvais et vice-versa lors de ses quatre matches à Wimbledon.

De cracher vers un fan lors de son premier match à être le modèle de décorum lors de son deuxième match, il est ensuite revenu à son plus agité lors d’une rencontre fougueuse contre Stefanos Tsitsipas, le duel se déroulant ensuite lors de la conférence de presse.

Au quatrième tour de Wimbledon aujourd’hui, il était peut-être son plus silencieux à ce jour, sa seule vraie plainte était un problème avec son cou et son épaule droite qui ont besoin d’analgésiques et d’un traitement de la part du physio.

Mais au milieu de l’ambiance en constante évolution, la seule constante a été les résultats, Kyrgios remportant une autre victoire contre Brandon Nakashima 4-6, 6-4, 7-6, 3-6, 6-2.

Il reste un mystère qu’il s’agisse de sa meilleure course depuis qu’il a également atteint les quarts de finale à Wimbledon lors de ses débuts en 2014.

Et il est indéniable que malgré le manque de résultats sur gazon, il est au box-office de Wimbledon comme en témoigne sa convocation au Center Court. La foule s’attendait à voir le feu d’artifice complet – bon et mauvais – mais c’était une performance plus mesurée en ce qui concerne à la fois son histrionique et son tennis réel.

La blessure est apparue à certains points pour réduire sa vitesse de service et son coup droit, et pourtant il en avait encore assez pour battre son adversaire américain de 20 ans. Kyrgios est l’homme de la grande occasion, ses meilleurs résultats étant souvent contre les meilleurs joueurs sur la plus grande scène.

La scène était assez grande, mais un adversaire classé 52e au monde, juste le genre pour lequel Kyrgios a parfois du mal à élever son niveau quand on s’attend à gagner.

Parfois, c’était presque comme si la foule voulait qu’il se comporte mal, la première grande acclamation lors d’une tentative de service sous les bras lors du quatrième match, qui a abouti à un laissez-passer.

Mais sinon, c’était un set d’ouverture dépourvu de beaucoup de drame et se dirigeant apparemment vers un bris d’égalité jusqu’à ce que Kyrgios soit en quelque sorte rompu à l’amour alors qu’un coup droit terrible durait longtemps.

Reuters

Il s’est retrouvé face à un point de break dans son jeu de service d’ouverture, mais a tenu et à la place a obtenu le break d’ouverture alors que Nakashima, auparavant précis, a frappé un tir capricieux hors du cadre de sa raquette.

Cette pause a fait ressortir le physio, distribuant des analgésiques à Kyrgios pour qui la seule pause était suffisante pour égaliser à un set chacun.

Le physio est sorti dans les jeux cinq et neuf du troisième set, après quoi Kyrgios a semblé moins grimacer et jouer plus librement. Cette fois, le set est allé à un jeu décisif et à la question de savoir qui a cligné des yeux en premier.

C’était Nakashima avec une double faute pour aller 3-1 derrière et concéder un autre point au service pour laisser Kyrgios prendre le tie-break à la première demande, 7-2.

Malgré les problèmes de blessure de l’Australien, il s’agissait toujours d’un set composé de 10 as et de 20 gagnants en tout, ce qui laisse à se demander ce qui est possible lorsqu’il est en pleine forme.

Comme c’est toujours le cas avec Kyrgios, ce n’était pas tout à fait simple de le faire franchir la ligne. Il a été brisé pour tomber 4-3 dans le quatrième set alors qu’il dominait apparemment, ce qui a conduit à un bref moment de diatribes et de délires, mais principalement à lui-même plutôt qu’à n’importe qui d’autre.

Puis il a semblé abandonner lors de son jeu de service ultérieur pour rediriger l’élan vers son rival, qui a mérité d’amener le match à un cinquième set.

Mais Kyrgios a ramené le match en sa faveur avec quatre matchs consécutifs dans le set décisif pour ouvrir un écart que Nakashima ne pouvait pas combler.

Kyrgios, qui a dit qu’il fêterait son vin avec un verre de vin, a déclaré : « Ce n’était pas du tout proche de mon meilleur niveau de performance, mais je suis super content d’avoir réussi aujourd’hui. Mon record de cinq sets est plutôt bon. Je n’ai jamais perdu un match en cinq sets ici.

Sports standard En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.