Skip to content
La Bourse de Paris monte de 0,40% après une séance calme


La Bourse de Paris progressait de 0,40% lundi, au cours d’une séance peu animée en raison de l’absence de nouvelles majeures et notamment de la part des investisseurs américains.

L’indice star du CAC 40 a pris 23,59 points à 5.954,65 points. Le volume des échanges n’a été que de 2 milliards d’euros, un montant très faible dû à l’absence d’investisseurs américains, en repos pour leur fête nationale.

Une telle baisse de liquidité amplifie généralement les mouvements de marché, à la hausse comme à la baisse : « il y a un effet loupe dû aux volumes anémiques » qui amplifie les opérations d’achat du plus petit gérant, explique Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities.

L’analyste d’IG Alexandre Baradez note pour sa part que le niveau de volatilité est « dans une zone médiane, ce qui traduit une forme d’attentisme avant le début de la saison des résultats ».

« Les marchés ont déjà, sur les 6 premiers mois de l’année, intégré une part importante du ralentissement économique déjà visible sur les données macroéconomiques », ainsi que des « changements de politique monétaire » et « une forte remontée des taux », rappelle il.

Depuis la mi-juin, la cote parisienne évolue à un niveau proche de la barre des 6.000 points, et n’arrive pas à s’en éloigner en raison de ce contexte mondial morose.

Le marché obligataire est resté très volatil, avec une hausse de 12 points de base du taux de la dette française à 10 ans, qui a atteint 1,92 %.

Lundi, la banque centrale allemande a émis des doutes sur un projet de la Banque centrale européenne visant à limiter les écarts entre les taux d’emprunt des différents Etats de la zone euro et donc le risque d’une nouvelle crise de la dette.

Pepy au chevet d’Orpea

Guillaume Pepy, ancien PDG de la SNCF, « sera proposé pour présider le nouveau conseil d’administration » d’Orpea, a indiqué dimanche soir le groupe privé de maisons de retraite, en ébullition depuis la parution début 2022 du livre-« Les Fossoyeurs » enquête. Le titre a pris 3,61% à 23,51 euros mais est toujours en baisse de 73% depuis le 1er janvier.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.