La cheffe des députés LFI, Mathilde Panot, convoquée par la police pour « apologie du terrorisme », Jean-Luc Mélenchon dénonce un « événement sans précédent »

L’élu affirme que cette convocation « s’appuie » sur un communiqué publié le 7 octobre par le groupe parlementaire, après l’attaque du Hamas contre Israël.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 1 min

La cheffe des députés La France insoumise, Mathilde Panot, lors d'une conférence de presse à Marseille, le 23 novembre 2023. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

La chef de file des députés de La France insoumise Mathilde Panot a annoncé mardi 23 avril avoir reçu une convocation de la police dans le cadre d’une enquête pour « apologie du terrorisme ». Le député affirme que cette convocation « est basé » » sur un communiqué publié le 7 octobre par le groupe parlementaire, après l’attaque du Hamas contre Israël.

« C’est la première fois dans toute l’histoire de la Ve République qu’un président d’un groupe d’opposition à l’Assemblée nationale est convoqué pour un motif aussi grave », a assuré l’élu. « Ma cliente répondra à cette convocation et il ne peut y avoir aucun doute quant à l’issue juridique qui sera donnée puisqu’aucun de ses commentaires ne peut être ainsi qualifié », De son côté, son avocat a réagi auprès de France Télévisions.

Jean-Luc Mélenchon a, de son côté, dénoncé sur UN « événement sans précédent dans l’histoire de notre démocratie » visant à « protéger un génocide ». Le 7 octobre, le groupe LFI a publié un texte qui a suscité la polémique car il faisait particulièrement le parallèle avec l’attentat du Hamas, qualifié de « une offensive armée des forces palestiniennes » Et « l’intensification de la politique d’occupation israélienne » dans les territoires palestiniens.