Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La conférence de l’ONU s’attaque à 31 % des émissions mondiales

RÉSUMÉ

Face à la crise climatique, la prochaine conférence des Nations Unies à Dubaï devrait se concentrer sur le rôle important de la production et de la consommation alimentaires. Le secteur contribue à hauteur de 31 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, soulignant le besoin urgent de solutions durables.

CNBCTV18

Nombre d'images1 / dix

Le coupable de la crise climatique : Nourrir le monde est une tâche monumentale. Cet effort génère des milliards de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an, ce qui représente environ un tiers du total mondial.

CNBCTV18

Nombre d'images2 / dix

Impact climatique de l’alimentation : Bien que l’alimentation contribue de manière significative au changement climatique, peu de mesures ont été prises pour y remédier. La conférence des Nations Unies sur le climat de cette année à Dubaï sera la première à consacrer une journée entière à la réduction de l’impact climatique de l’alimentation.

CNBCTV18

Nombre d'images3 / dix

Rôle des groupes de défense : Les groupes de défense exhortent les pays à concevoir de véritables solutions. Ils réclament des mesures concrètes pour lutter contre l’impact climatique de la production et de la consommation alimentaires.

CNBCTV18

Nombre d'images4 / dix

Sources d’émission : Les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture sont d’importantes sources d’émissions. Les systèmes alimentaires mondiaux étaient responsables de 17 milliards de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone en 2019, soit 31 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

CNBCTV18

Nombre d'images5 / dix

Contribution de l’élevage : L’élevage est l’un des principaux contributeurs, représentant environ 14,5 % de toutes les émissions anthropiques de GES. Les bovins sont responsables de 65 % de ces émissions, principalement sous forme de méthane.

CNBCTV18

Nombre d'images6 / dix

Impact sur l’utilisation des terres : Les activités soutenant l’agriculture, telles que la déforestation ou la dégradation des tourbières, génèrent chaque année 3,5 milliards de tonnes d’équivalent CO2. Lorsque les forêts sont défrichées à des fins agricoles, le carbone stocké est libéré dans l’atmosphère.

CNBCTV18

Nombre d'images7 / dix

Dilemme de la déforestation : La déforestation est responsable de près de 80 % des émissions liées à la production alimentaire au Brésil, le plus grand exportateur mondial de bœuf et de soja. Les tourbières, en revanche, stockent deux fois plus de carbone que les forêts mondiales.

CNBCTV18

Nombre d'images8 / dix

Problème de tourbière : Le drainage ou le brûlage des tourbières à des fins agricoles est responsable d’environ 5 % de toutes les émissions anthropiques. Cela a été souligné dans un rapport de 2021 des Nations Unies.

CNBCTV18

Nombre d'images9 / dix

Problèmes de gaspillage : Environ un tiers de la nourriture cultivée dans le monde est gaspillée. Cette nourriture gaspillée génère la moitié de toutes les émissions du système alimentaire mondial, selon une étude publiée dans Nature Food en mars.

CNBCTV18

Nombre d'imagesdix / dix

Impact sur la mise en décharge : Une partie importante de ces émissions est causée par le méthane formé lorsque les aliments pourrissent dans les décharges. Les déchets alimentaires représentent environ 25 % des déchets solides municipaux mis en décharge aux États-Unis.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page