Skip to content
La Dgca poursuivra les vérifications ponctuelles des sièges inutilisables

La Direction générale de l’aviation civile (DGCA) continuera d’effectuer des contrôles ponctuels, une surveillance nocturne et une inspection des avions pour les sièges inutilisables, ont déclaré de hauts responsables. CNBC-TV18.

Les problèmes liés à la maintenance des aéronefs ont été mis en évidence au mois de mai après qu’une série d’incidents ont été signalés au cours desquels des passagers se sont plaints de plusieurs défauts dans la cabine de l’avion, notamment des poignées de siège cassées, des housses de siège déchirées et des défauts dans les panneaux de fenêtre, entre autres.

Suite à ces incidents, le régulateur avait effectué une inspection approfondie sur une période d’un mois où le régulateur avait trouvé des lacunes mineures dans la maintenance des aéronefs sur près de 250 aéronefs des compagnies aériennes nationales.

A lire aussi :

En grande partie, les lacunes ont été trouvées dans l’ancienne flotte de SpiceJet et d’Air India, ont déclaré des responsables, ajoutant que les principaux domaines de défauts étaient liés à des sièges inutilisables, à des défauts dans les panneaux de porte et à des dossiers de maintenance incomplets.

Bien que les compagnies aériennes aient pu réagir immédiatement à l’intervention de l’organisme de réglementation et répondre aux préoccupations soulevées, les responsables estiment que ces contrôles ponctuels axés uniquement sur les sièges utilisables et la maintenance des aéronefs doivent se poursuivre à court terme.

Pour une approche proactive, les responsables surveillent également de près les plaintes des passagers publiées sur les plateformes de médias sociaux, et des mesures sont prises immédiatement sur les préoccupations soulevées concernant l’état de la cabine de l’avion.

Le régulateur a également récemment écrit aux compagnies aériennes que les sièges inutilisables non seulement causent des désagréments aux voyageurs, mais suscitent également un grave problème de sécurité.

« Il convient de noter que, conformément à la sous-règle (2) de la règle 53 de la règle aéronautique de 1937, tous les matériaux, y compris les sièges d’avion, doivent être conformes aux spécifications de conception approuvées. L’installation de toute pièce ne répondant pas aux exigences de conception prévues dégrade le exigences de navigabilité », avait déclaré le régulateur aux compagnies aériennes.

Le régulateur avait également conseillé aux compagnies aériennes de ne prendre que des réservations pour les sièges utilisables qui répondent aux spécifications de conception approuvées et avait averti que toute non-conformité serait considérée au sérieux.

Première publication: IST


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.