Skip to content
La division des smartphones de HTC boitille avec le Desire 22 Pro axé sur le métaverse


Il n’a pas sorti d’appareil phare compétitif depuis des années, mais la division des smartphones de HTC ne jette pas encore l’éponge. Aujourd’hui, il a annoncé le HTC Desire 22 Pro, un suivi du HTC Desire 21 Pro de l’année dernière, et la grande tentative de la société de capitaliser sur le soi-disant métaverse. Au Royaume-Uni, il est coté à 399 £ et sera expédié le 1er août.

La fonctionnalité métaverse du téléphone présente plusieurs aspects. Pour commencer, il est conçu pour être le « compagnon parfait » du casque Vive Flow VR récemment annoncé par HTC et utilisé pour accéder à Viverse, la version de HTC sur le métaverse. Le casque est conçu pour fonctionner avec n’importe quel téléphone Android, donc ce n’est pas tout à fait clair ce que le Desire 22 Pro offre qui n’est pas disponible ailleurs.

Il existe également des fonctionnalités NFT ici, avec le site taïwanais de HTC annonçant que le téléphone comprend un portefeuille numérique pour gérer les actifs cryptographiques et est livré avec un NFT gratuit. Cependant, cela semble varier selon le marché, car un langage similaire n’est pas présent dans les supports marketing de son site britannique.

Ailleurs, les spécifications du Desire 22 Pro sont tout à fait moyennes. Il possède un écran 1080p de 6,6 pouces avec un taux de rafraîchissement élevé de 120 Hz et une encoche perforée en haut à gauche contenant une caméra selfie de 32 mégapixels. À l’arrière, il y a trois caméras arrière, une caméra principale de 64 mégapixels, un ultra large de 13 mégapixels et un capteur de profondeur de 5 mégapixels.

En interne, il est alimenté par un processeur Snapdragon 695, avec 8 Go de RAM, 128 Go de stockage et une batterie de 4 520 mAh. Il prend en charge la charge sans fil et inversée, fonctionne sous Android 12 et possède un indice de protection IP67 pour la résistance à la poussière et à l’eau. Le Desire 22 Pro est disponible en noir ou en or.

L’approche rappelle beaucoup le précédent smartphone alimenté par la blockchain de HTC, l’Exodus 1, qu’il a sorti en 2018, et suivi avec l’Exodus 1S plus abordable l’année suivante. Mais aucun des deux téléphones ne semble avoir renversé la fortune des smartphones de HTC. La part de marché de la société aurait chuté à moins d’un demi pour cent en 2018, la même année où elle a vendu une grande partie de ses talents en matière de smartphones à Google. De nos jours, HTC vend si peu de smartphones qu’il ne s’inscrit pas sur les trackers publics de parts de marché des smartphones.


Entertainment

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.