La flamme olympique passe près de chez vous ? Consultez notre calendrier

L’entrée remarquée de la flamme olympique en France, par le Vieux-Port de Marseille, mercredi 8 mai, a lancé le départ de son relais. Le lendemain, c’est Basile Boli, footballeur emblématique de l’Olympique de Marseille, qui fut le premier porteur du flambeau, avant que la flamme n’éclaire Marseille toute la journée et que Didier Drogba, autre gloire du football marseillais, enflamme la vasque olympique à au pied du Stade-Vélodrome.

Ce cortège dans les rues de Marseille n’est que la première des 68 étapes du relais de la flamme, à laquelle participent 10 000 relayeurs : jusqu’au 26 juillet, le feu d’Olympie traversera 64 territoires, dont six d’outre-mer, et plus de 400 villes de France. Le monde vous propose de connaître, en détail, le parcours du relais de la flamme olympique, afin de savoir si elle passe près de chez vous, ou les lieux de vos prochaines vacances, avec le jour, la ville étape, les différents segments et les lieux de célébration.

Dans la majorité des cas, la flamme olympique traverse chaque jour un département différent. Afin que l’incendie soit visible au plus grand nombre d’endroits possible, en vingt-quatre heures, l’organisation Paris 2024 a opté pour deux « convois » :

  • UN « convoi d’engagement »qui traverse quatre villes et « prend la forme d’un segment d’environ quatre kilomètres », explique le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). Prenons l’exemple du relais de la flamme dans l’Aude, jeudi 16 mai : la journée sera découpée en un segment à Narbonne (8h55 – 9h40), un autre à Limoux (12h – 12h45), une troisième à Castelnaudary (15h25 – 16h15) et une dernière à Carcassone (18h – 19h20) ;
  • UN « convoi agile »pour un relais de la flamme « sur une distance plus courte ou une simple présentation du flambeau dans un lieu symbolique ». Il est censé rendre visite « trois sites emblématiques » tous les jours. Toujours avec l’exemple de l’Aude : forteresse de Peyrepertuse (8h15 – 8h35), Lagrasse (11h30 – 11h50) et Gruissan (16h40 – 17h10).
Lire le rapport | Article réservé à nos abonnés La flamme olympique à Marseille, c’est « 50% JO, 50% OM »

Les segments se succédant, la flamme ne doit pas être allumée à deux endroits en même temps, selon Paris 2024, qui assure que « à la fin de chaque segment, le feu de la torche est renvoyé vers une lanterne pour être porté au segment suivant »précisant que ce mouvement s’effectue sans que la flamme soit visible.

Quant aux lieux de célébration, situés dans la dernière commune traversée, également appelée « ville étape », ils seront ouverts au public entre 15h30 et 19h45. Le Cojop promet de « de nombreuses festivités (…) organisé  » avant la cérémonie d’allumage de la vasque olympique par le dernier porteur de la journée.

Nos articles sur le relais de la flamme

La flamme olympique passe près de chez vous ? Consultez notre calendrier

Montpellier joue la carte des sports extrêmes pour accueillir la flamme olympique

A Millau, le viaduc fête ses 20 ans avec la flamme olympique

A Miramas, « avec cette flamme, on compte, on existe ! »

La flamme olympique à Marseille est « 50 % JO, 50 % OM »

La flamme olympique, la foule et le rappeur Jul : à Marseille, une journée de ferveur populaire qui « bon pour le moral »

L’arrivée de la flamme olympique pour les JO de Paris 2024 « Cela ne pouvait arriver nulle part ailleurs qu’à Marseille »

Paris 2024 : « Le parcours de la flamme olympique : du nazisme au marketing du CIO »

A bord de «Bémém»la flamme olympique et « une alchimie unique »

Mobilisée pour Paris 2024, la brigadière-chef Sarah Koster protégera la flamme olympique : « Quoi qu’il arrive, la torche doit continuer son chemin »

A J-55, la Meuse tente de mobiliser ses habitants avant le passage de la flamme olympique

Le choix opaque des relayeurs de la flamme olympique

Réutiliser ce contenu
Quitter la version mobile