Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La France déploie des unités antiterroristes contre les émeutiers — RT World News

Des couvre-feux ont été déclarés dans plusieurs villes alors que les protestations contre la mort d’un homme dans une fusillade policière se poursuivent

Le gouvernement français a déployé jeudi plus de 40 000 policiers et gendarmes à travers le pays, y compris des unités antiterroristes et tactiques d’élite, après que des émeutiers exaspérés par la mort d’un chauffeur-livreur de pizza de 17 ans ont incendié une banque et attaqué une prison.

Paris et sa proche banlieue ont été fortifiées avec 5 000 officiers supplémentaires, a déclaré le ministère de l’Intérieur aux médias français. Des membres du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), de la Brigade d’investigation et d’intervention (BRI) et de l’Unité tactique enquête assistance intervention dissuasion (RAID) ont été repérés à Nanterre, où les émeutes ont commencé.

La communauté au nord-ouest de Paris est l’endroit où deux agents ont arrêté l’adolescent, identifié plus tard comme étant Nahel M., mardi matin. Lorsque la Mercedes jaune avec des plaques d’immatriculation polonaises a commencé à démarrer, l’un des officiers a tiré à travers la vitre du côté conducteur, tuant Nahel.

Plus de 6 000 personnes ont défilé jeudi à Nanterre, répondant à l’appel à « vengeance » émis par Mounia, la mère de Nahel, sur les réseaux sociaux. La manifestation s’est terminée par des affrontements avec la police. À 21 heures, heure locale, une agence de la banque Crédit Mutuelle de la ville a été pillée et incendiée.

Des affrontements ont également éclaté dans d’autres régions de France. Dans la seule nuit de mercredi à jeudi, 180 personnes ont été interpellées et 170 policiers et gendarmes blessés, selon le ministère de l’Intérieur.

Dans le quartier du Mirail à Toulouse, des émeutiers ont visé le commissariat avec des incendiaires. Plusieurs commerces du Vieux-Port de Marseille ont été vandalisés et pillés. Une vingtaine d’émeutiers masqués ont attaqué la prison de Fresnes dans le Val-de-Marne, mais n’ont pas réussi à pénétrer dans l’établissement. Des violences ont également été signalées à Bordeaux, Lormont et Lille.

Plusieurs villes, dont Clamart et Compiègne, ont décrété des couvre-feux nocturnes jusqu’à lundi. Quatre des 18 régions françaises – Bordeaux, Ile-de-France, Tours et Lille – ont également suspendu tous les transports publics.

La Première ministre Elisabeth Borne et David Lisnard, président de l’Association des maires de France, ont publié une déclaration commune déclarant que « La violence ne résoudra rien » et condamnant le « actes inadmissibles et inacceptables » des émeutiers.

EN SAVOIR PLUS:
Un policier français a tiré sur un adolescent accusé d’homicide

Entre-temps, le procureur de Nanterre a inculpé d’homicide volontaire l’officier qui a tué Nahel par balle. L’avocat de l’officier, Laurent-Franck Lienard, a déclaré aux médias français que son client était désolé pour la mort de l’adolescent, mais maintient que la fusillade était conforme à la loi. Lienard a déclaré qu’il avait l’intention de lutter contre les accusations « une fois que la pression politique et la colère de la rue se seront calmées et que nous pourrons être entendus. »



RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page