Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La Garde côtière a caché une enquête sur les agressions sexuelles au Sénat pendant des années, selon une lettre du comité


Dans une enquête baptisée «Opération Fouled Anchor» de 2014 à 2020, la Garde côtière a identifié 62 incidents corroborés de viol, d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel à l’académie ou par ses cadets entre 1988 et 2006, selon la lettre. L’agence n’a pas divulgué l’enquête ou ses conclusions au comité jusqu’à un briefing la semaine dernière, indique la lettre.

L’enquête a identifié 42 personnes contre lesquelles il pourrait y avoir eu des allégations fondées de viol, d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel, mais l’agence « a négligé de prendre des mesures disciplinaires » contre « la plupart » d’entre elles, indique la lettre.

Deux officiers contre lesquels l’opération a fondé ses allégations ont été autorisés à prendre leur retraite en tant que commandants avec tous les avantages, et les deux ont été confirmés par le Sénat au moins une fois au cours de l’enquête, l’agence n’ayant pas révélé qu’ils faisaient l’objet d’une enquête, indique la lettre.

L’opération a révélé que les dirigeants de la Garde côtière « avaient eu connaissance de, et dans certains cas avaient reçu des plaintes formelles ou informelles ou d’autres divulgations de viol, d’agression sexuelle et de harcèlement sexuel, mais n’avaient rien fait », selon la lettre.

« Plus inquiétant encore, certains de ces dirigeants ont découragé les survivants de déposer des plaintes officielles ou de divulguer autrement leurs agressions », indique la lettre.

Cantwell et Baldwin ont demandé à la Garde côtière de fournir au comité toute la documentation relative à la sonde et les réponses à une liste de questions d’ici le 14 juillet.


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page