Skip to content
la guerre en Ukraine entre dans son quatrième mois


La guerre en Ukraine entre mardi dans son quatrième mois, alors que les troupes russes concentrent leur offensive sur la dernière poche de résistance dans la région de Lougansk, dans le Donbass. La situation y est « extrêmement difficile », assure Volodymyr Zelensky. Suivez notre direct.

  • 04h46: Moscou pourrait installer une base militaire dans la région de Kherson

L’administration mise en place par la Russie dans la région ukrainienne de Kherson demandera à Moscou d’y établir une base militaire, a rapporté l’agence de presse RIA, citant un représentant local.

  • 4h19 : une situation « extrêmement difficile » dans le Donbass, s’inquiète Zelensky

« Les prochaines semaines de guerre seront difficiles », a prévenu lundi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans son allocution télévisée quotidienne. « Les occupants russes tentent de montrer qu’ils n’abandonneront pas les zones occupées de la région de Kharkiv (nord-est), qu’ils ne restitueront pas la région de Kherson (sud), les territoires occupés de la région de Zaporijia (sud-est) et du Donbass (est). Ils avancent quelque part. Ils renforcent leurs positions ailleurs.

La situation est même « extrêmement difficile » dans le Donbass : les Russes cherchent à « éliminer tout ce qui est vivant », a accusé Volodymyr Zelensky.

  • 1h54 : Moscou donnera la priorité aux relations avec la Chine

Lors d’une séance de questions-réponses lors d’un événement à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a assuré que la Russie étudierait toutes les offres des Occidentaux pour rétablir les liens et déterminerait ensuite si cela était nécessaire. Il a également indiqué que l’objectif de Moscou était désormais de renforcer les liens avec Pékin.

Sergueï Lavrov a reproché aux pays occidentaux d’avoir adopté une « russophobie » depuis le début de l’offensive en Ukraine. La Russie s’efforce de remplacer les produits importés des pays occidentaux et ne s’appuiera à l’avenir que sur des pays « fiables » qui ne sont pas redevables à l’Occident, a-t-il déclaré. « Nous devons cesser d’être dépendants de quelque manière que ce soit des livraisons de quoi que ce soit de l’Occident afin de garantir le développement des secteurs essentiels à la sécurité, à l’économie de la sphère sociale de notre patrie. »

Avec AFP et Reuters

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.