Skip to content
La justice confirme la mise en examen de Gérard Depardieu pour « viols » et « agressions sexuelles »

La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la mise en examen pour « viol » et « agressions sexuelles » de l’acteur Gérard Depardieu, faits présumés survenus en août 2018, dont l’accuse l’actrice Charlotte Arnould.

La cour d’appel de Paris a confirmé, jeudi 10 mars, la mise en examen de Gérard Depardieu pour « viol » et « agressions sexuelles » sur une plainte de l’actrice Charlotte Arnould, a indiqué le procureur général de Paris, Rémy Heitz, dans un communiqué.

« La chambre de l’instruction considère donc qu’il existe, à ce stade, des indices graves ou concordants qui justifient que Gérard Depardieu reste mis en examen », pour ces faits datant d’août 2018, a déclaré Rémy Heitz.

Le monument du cinéma français, âgé de 73 ans, avait demandé dans une requête de mai 2021 que soit prononcée la nullité de son réquisitoire concernant ces faits.

La chambre de l’instruction avait étudié lors d’une audience le 3 février cette demande, à laquelle s’est opposé le parquet général de la cour d’appel de Paris.

« Le dossier revient maintenant » au juge d’instruction « pour complément d’information judiciaire », a ajouté Rémy Heitz.

« Je ne souhaite pas faire de commentaire », a déclaré Charlotte Arnould, présente à la cour d’appel au moment du délibéré, visiblement émue et accompagnée d’un proche.

« Ma cliente est particulièrement soulagée et confiante quant à la justice qui a été rendue aujourd’hui », a réagi auprès de l’AFP son avocate, Me.et Carine Durrieu-Diébolt.

« Il est important de noter qu’actuellement tous les magistrats en charge du dossier », que ce soit le juge d’instruction ou la cour d’appel, « estiment qu’il existe des indices graves ou concordants qui suggèrent que Gérard Depardieu a bien commis les actes de d’agression sexuelle et de viol dont il est accusé », a ajouté l’avocat.

Sollicité par l’AFP, l’avocat de l’humoriste, Met Hervé Temime, n’a pas souhaité réagir.

L’affaire a débuté à l’été 2018. La plaignante Charlotte Arnould, née en 1995 et âgée de 22 ans au moment des faits, s’était présentée à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône) fin août 2018, réclamant ayant été violée quelques jours plus tôt à deux reprises au domicile parisien de la star, un hôtel particulier du 6et arrondissement de Paris.

Après de nombreux contentieux judiciaires, un juge d’instruction parisien a mis en examen Gérard Depardieu le 16 décembre 2020 pour « viol » et « agressions sexuelles », le laissant libre sans contrôle judiciaire.

« Je suis innocent et je n’ai rien à craindre », a déclaré Gérard Depardieu au quotidien italien La Repubblica fin février 2021, peu après que l’AFP eut révélé cette interrogation.

Avec l’AFP

France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.