La marque de prêt-à-porter Esprit dépose le bilan en Europe

Une boutique Esprit fermée suite à la faillite de la succursale belge de la chaîne de vêtements, à Gand, le 9 avril 2024.

La chaîne de magasins de vêtements Esprit a annoncé mercredi 15 mai avoir déposé le bilan de ses activités en Europe, misant sur une restructuration pour surmonter ses difficultés liées à l’augmentation de ses coûts de production et aux séquelles de la pandémie de Covid-19.

Le groupe, basé en Allemagne et coté à la Bourse de Hong Kong, dit espérer que cette procédure ouverte auprès du tribunal de Düsseldorf (ouest de l’Allemagne) permettra de « réorganiser les finances et la trésorerie » de ses filiales, ajoutant que « plusieurs investisseurs potentiels ont manifesté leur intérêt pour un partenariat stratégique ».

Le dépôt de bilan concerne la filiale Esprit Europe et six autres sociétés allemandes du groupe. Des filiales en Suisse et en Belgique, où Esprit possède des magasins, ont déposé le bilan en mars et avril. D’autres pourraient suivre, selon le communiqué. « Ces dernières années, les filiales ont dû faire face à des coûts extrêmement élevés en raison de l’inflation, des taux d’intérêt et des prix de l’énergie, des séquelles du coronavirus et des conséquences des conflits internationaux »explique l’entreprise.

Hécatombe

Cette situation était « aggravé par le poids des coûts hérités du passé », poursuit le groupe, invoquant des loyers élevés et des magasins inadaptés à la taille. Ce cocktail de difficultés, auquel s’ajoute la concurrence de la « fast fashion » et de la brocante, provoque depuis plus d’un an un massacre dans le secteur du prêt-à-porter avec la chute de marques emblématiques comme Camaïeu, Burton of London. , Gap France, Naf Naf, Kookaï et autres.

Il s’agit de la deuxième procédure d’insolvabilité en quatre ans pour Esprit, qui avait supprimé environ un tiers de ses effectifs et fermé 100 points de vente au moment de la pandémie.

La chaîne de vêtements a été fondée en 1968 à San Francisco par un couple hippie américain, Douglas et Susie Tompkins (également derrière la marque The North Face), qui ont vendu leurs premiers articles alors qu’ils parcouraient la Californie à bord d’un minibus Volkswagen.

Les fondateurs ne sont plus aux commandes depuis longtemps. Le groupe est coté depuis 1993 et ​​a son siège social à Ratingen près de Düsseldorf. Esprit se dit présent dans plus de quarante pays avec 586 magasins.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le prêt-à-porter, un métier confronté à une rupture sociale discrète

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
Quitter la version mobile