Skip to content
La pension d’État est soit une prestation sociale, soit un système de Ponzi de 100 milliards de livres sterling

Pourtant, beaucoup se hérissent d’entendre la pension de l’État décrite comme un avantage. Pour beaucoup, ils ont payé et l’ont mérité. Mais la pension d’État est soit un avantage, soit un système de Ponzi de 100 milliards de livres sterling – l’argent que vous avez investi disparaît instantanément pour couvrir ce qui est dû aux investisseurs précédents.

L’augmentation de l’âge de la retraite à 68 ans est, selon les sentiments d’aujourd’hui, extrêmement injuste. Des millions d’autres mourront avant d’avoir pu réclamer un sou, et cela signifiera que ceux qui ne peuvent plus travailler devront puiser dans d’autres prestations.

Quoi qu’il advienne de la retraite publique à l’avenir, elle ne sera certainement plus le fondement de la retraite pour beaucoup. Les progrès en matière de longévité ont ralenti, de sorte que les paiements arrivent trop tard pour de nombreuses personnes. Comme les pensions plaquées or du dernier salaire, cela pourrait bien devenir un vestige de temps meilleurs.

Ce qui est plus exaspérant, c’est que les décisions concernant l’avenir du salaire de retraite de l’État sont prises par des députés et des fonctionnaires qui bénéficient toujours de pensions liées au salaire et à l’épreuve de l’inflation qui leur fourniront un beau revenu dans la vieillesse.

Il est temps de repenser et de renommer totalement. Pour s’assurer qu’elle reste abordable, la pension de l’État devra être réduite lentement au fil des ans, avec des compléments uniquement pour ceux qui en ont besoin.

L’examen des ressources n’est pas la réponse. Cela pénaliserait simplement ceux qui ont consciencieusement épargné dans des pensions privées et qui sont imposés sur eux, et donc indemniserait le Trésor.

Mais quelque chose doit donner. Le système n’est pas durable; nous avons besoin d’une conversation nationale sur la façon de sauver la pension de l’État.


Réponses sur une carte postale à : ben.wilkinson@telegraph.co.uk


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.