la préfecture autorise la mise à mort des chiens errants

Publié


Durée de la vidéo : 2 minutes

Alors que des chiens errants ont été aperçus dans l'Aveyron, la préfecture a décidé de prendre un arrêté pour autoriser leur abattage.  De quoi rassurer les éleveurs.

Aveyron : la préfecture autorise l’abattage des chiens errants
Alors que des chiens errants ont été aperçus dans l’Aveyron, la préfecture a décidé de prendre un arrêté pour autoriser leur abattage. De quoi rassurer les éleveurs.
(France2)

Alors que des chiens errants ont été aperçus dans l’Aveyron, la préfecture a décidé de prendre un arrêté pour autoriser leur abattage. De quoi rassurer les éleveurs.

Un chien a été photographié dans l’Aveyron, où des attaques ont été enregistrées. Il est susceptible de s’attaquer aux troupeaux, la préfecture a donc pris un arrêté pour l’abattre. Pour un éleveur de moutons que nous avons rencontré, la présence d’un chien errant n’est pas vraiment rassurante, car la journée, ses animaux sont dehors. « S’il attaque, ce serait équivalent au loup en terme de dégâts pour nous », assure-t-elle. Selon elle, le démonter est une nécessité s’il provoque des dégâts.

Onze attaques de loups en 2024

Thierry Cadenet, maire de Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron) soutient également cet arrêté. « S’il y a un chien errant et qu’il attaque les troupeaux, le propriétaire doit s’en occuper, sinon il doit être abattu, point barre », indique-t-il. Dans ce département où l’élevage est important, les éleveurs sont déjà fragilisés par la présence des loups qui ont déjà été actifs onze fois depuis le début de l’année. Une association de protection des animaux a en revanche décidé de porter plainte contre cette ordonnance.