Skip to content
La rencontre entre Trudeau et Legault aura lieu mardi à Montréal

(Ottawa) La rencontre entre le premier ministre Justin Trudeau et son homologue québécois François Legault aura finalement lieu mardi à Montréal.




Cette rencontre devait avoir lieu vendredi dernier, mais a été reportée en raison des conditions météorologiques difficiles dans les régions d’Ottawa et de Montréal.

« La rencontre avec le Premier ministre et son homologue aura lieu demain (mardi). Le but de cette rencontre est de travailler sur nos priorités communes telles que le coût de la vie, la santé, la promotion du français, les investissements dans les infrastructures et la pénurie de main-d’œuvre », a indiqué Ann-Clara Vaillancourt, à la presse du premier ministre Justin Tudeau.

Il s’agira de la deuxième rencontre bilatérale entre les deux premiers ministres depuis la victoire de François Legault aux élections provinciales. MM. Trudeau et Legault ont eu un tête-à-tête lors du Sommet de la Francophonie en Tunisie le mois dernier.

Bien que la rencontre de vendredi dernier ait été reportée en raison d’une tempête de neige, les deux premiers ministres ont pu se parler au téléphone. Ils ont profité de cet entretien téléphonique pour échanger sur quelques sujets, notamment la COP15 sur la biodiversité et l’immigration.

L’immigration sera un enjeu incontournable de leur rencontre de mardi, d’autant que cet épineux dossier a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines.

En entrevue avec La Presse canadienne la semaine dernière, Justin Trudeau a affirmé que le Québec avait la capacité d’accueillir jusqu’à 112 000 immigrants, une affirmation rapidement critiquée par le gouvernement Legault.

M. Trudeau a dû préciser ses propos par la suite, affirmant qu’il n’avait pas voulu proposer de chiffres pour le Québec.

Le sujet des transferts en santé s’avère également épineux.

Les provinces canadiennes réclament depuis des années une augmentation substantielle des transferts fédéraux en matière de santé.

Le gouvernement Trudeau a déclaré qu’il les augmenterait à condition que les provinces et les territoires collaborent à un système national de partage des données de santé. M. Legault attend toutefois une offre concrète du gouvernement fédéral.

Avec La Presse canadienne


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.