Skip to content
La Russie augmente ses exportations de pétrole vers l’Inde et la Chine – Reuters – RT Business News


Les exportations des marques Urals et Kazakhstan Export Blend Crude Oil (KEBCO) devraient augmenter de 50% ce mois-ci par rapport à décembre, en raison de la demande croissante en Asie et de la flambée des prix mondiaux de l’énergie, a rapporté Reuters mardi.

Selon les calculs du point de vente et les données des commerçants, environ 70% des expéditions de l’Oural partant des ports baltes de Primorsk et Ust-Luga se dirigent vers l’Inde. Le troisième consommateur mondial de pétrole est resté pendant plusieurs mois le premier importateur de brut de la Russie, bénéficiant de rabais importants offerts par Moscou. En décembre, les exportations russes vers l’Inde ont atteint un sommet en cinq mois, a indiqué le média.

La Chine, deuxième acheteur de brut russe en janvier, a également augmenté ses importations en signe de reprise de la demande après la levée des restrictions de Covid dans le pays. L’année dernière, la Russie a considérablement augmenté ses livraisons de pétrole à la Chine, dépassant l’Arabie saoudite – le principal fournisseur traditionnel du pays. Les expéditions de brut vers la Chine au cours des 11 premiers mois de 2022 ont bondi de 10,2 % pour atteindre 79,78 millions de tonnes.

LIRE LA SUITE:
La Russie va interdire les reventes de pétrole sous le plafond des prix occidentaux – médias

Les approvisionnements en pétrole de la Russie et du Kazakhstan via les ports de la Baltique s’élèveront à 7,1 millions de tonnes ce mois-ci, ce qui représente le niveau le plus élevé depuis 2019, a indiqué Reuters, citant des données de chargement. Quelque 300 000 tonnes de brut seront chargées en plus pour compenser les retards de décembre, alors que le plan d’exportation n’était pas terminé.

La Russie a chargé 4,7 millions de tonnes d’Oural et de KEBCO depuis les ports de la Baltique le mois dernier, selon les négociants et les données de suivi de Refinitiv.

Suite à l’imposition de sanctions occidentales l’année dernière, le Kazakhstan a renommé le pétrole qu’il exporte via les ports russes de l’Oural en Kazakhstan Export Blend Crude Oil (KEBCO) pour éviter le risque de devenir la cible de restrictions et de rencontrer des problèmes de financement.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.