Skip to content
La Russie finalise l’interdiction de la « propagande LGBTQ » — RT Russie et ex-Union soviétique


Le projet de loi, qui prévoit de lourdes amendes pour les contrevenants, deviendra loi après que le président russe Vladimir Poutine l’aura signé.

Le Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement russe, a approuvé mercredi un projet de loi qui impose une interdiction complète de la « propagande » LGBTQ, de la pédophilie et du changement de sexe.

Le projet de loi, qui devrait maintenant devenir loi après que le président russe Vladimir Poutine l’a approuvé, interdit la « propagande » respective dans les livres, les films, les médias et la publicité.

La législation sur la « protection des valeurs traditionnelles » a été soutenu à l’unanimité par les 153 sénateurs présents à la séance de la chambre, sans abstention ni opposition. La semaine dernière, la législation a été adoptée par la Douma d’État, la chambre basse du parlement russe, y recevant également un soutien unanime.

Le projet de loi, qui devrait maintenant devenir loi après que le président russe Vladimir Poutine l’ait approuvé, interdit la « propagande » respective dans les livres, les films, les médias et la publicité. Les nouvelles règles, cependant, ne s’appliquent pas aux jeux vidéo, car les législateurs ont convenu que ce domaine nécessiterait une législation distincte. Roskomnadzor, le chien de garde des médias russes, sera chargé de surveiller le contenu des médias pour la propagande illégale et de bloquer le matériel offensant disponible sur Internet.


La législation fait effectivement suite à une loi de 2013 qui interdisait la diffusion de propagande LGBTQ auprès des enfants de moins de 18 ans dans le pays. La nouvelle loi, cependant, s’applique universellement aux mineurs et aux adultes.

Bien que le projet de loi n’introduit pas de responsabilité pénale pour les contrevenants – ainsi que pour les récidivistes – il entraîne de lourdes amendes pour les individus et les organisations qui l’enfreignent. Les particuliers risquent d’encourir une amende de 400 000 roubles (6 600 $) et les personnes morales une amende pouvant aller jusqu’à cinq millions de roubles (environ 83 000 $) pour avoir fait la promotion de la « propagande » LGBTQ. Ceux qui font la promotion de la pédophilie seraient passibles d’amendes deux fois plus élevées. Les ressortissants étrangers s’exposeraient à des amendes pouvant aller jusqu’à 800 000 roubles (12 000 dollars), ainsi qu’à l’expulsion du pays.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.