Skip to content
La Russie met en garde contre la réduction de la production de pétrole — RT Business News


La réduction pourrait intervenir en réponse au plafonnement des prix du G7 sur les exportations de brut du pays, a déclaré le vice-Premier ministre Aleksandr Novak.

La Russie ne vendra pas de pétrole aux pays qui imposent un plafond de prix sur ses exportations de brut, a averti vendredi le vice-Premier ministre Aleksandr Novak.

Selon Novak, Moscou pourrait réagir en réduisant la production de pétrole de 500 000 à 700 000 barils par jour au début de 2023. La Russie est le troisième producteur mondial de pétrole et les réductions équivaudraient à environ 5 à 6 % de la production quotidienne du pays.

Le plafond de 60 dollars par baril du G7 et de l’UE sur le brut maritime russe est entré en vigueur le 5 décembre. La mesure, ainsi qu’une interdiction des importations européennes de flux maritimes russes, vise à réduire les revenus du Kremlin. Les cargaisons pétrolières russes échangées au-dessus du seuil ne peuvent pas accéder à certains services clés des entreprises occidentales, y compris l’assurance.

« Nous sommes prêts à réduire partiellement notre production au début de l’année prochaine », Novak a mis en garde dans une interview avec la chaîne de télévision Rossiya-24.

« Nous essaierons de trouver un terrain d’entente avec nos homologues pour prévenir de tels risques. Mais pour l’instant, nous préférons prendre le risque d’une baisse de production plutôt que de nous en tenir à la politique de vente en respectant le seuil.

Le responsable a décrit la baisse potentielle de la production comme « insignifiant » [to Russia], réitérant que Moscou ne vendra pas son brut à ceux qui appliquent le plafonnement occidental des prix. Les producteurs russes sont en mesure de rediriger leurs exportations vers des marchés concurrents, y compris l’Asie, car l’énergie du pays est toujours en forte demande à l’échelle mondiale, a souligné Novak.

LIRE LA SUITE:
Un pays du Golfe dit que les producteurs de pétrole se méfient du plafonnement des prix – Bloomberg

Jeudi, le président Vladimir Poutine a déclaré aux journalistes qu’il signera un décret sur la réponse de la nation au plafond la semaine prochaine, qui comprendra « mesures préventives. »

La production de pétrole de la Russie en 2022 atteindra probablement 535 millions de tonnes, ce qui équivaut à environ 10,74 millions de barils par jour (bpj), selon Novak. Les données montrent qu’en novembre, la production quotidienne moyenne du pays a atteint un sommet en huit mois de 10,9 millions de bpj.

Pendant ce temps, les experts ont averti qu’une réduction de la production par la Russie pourrait resserrer le marché mondial de l’énergie alors que la demande en Chine, le plus grand importateur de pétrole au monde, devrait rebondir.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.