Skip to content
La Russie pourrait saisir les avoirs des « scélérats » – président de la Douma — RT Russie et ex-Union soviétique


La mesure n’affecterait que ceux à l’étranger qui « jettent de la boue » sur l’État russe, dit Vyacheslav Volodine

Les législateurs russes envisagent la possibilité de saisir les biens des citoyens qui ont fui le pays après le déclenchement du conflit ukrainien et dénigrent leur nation depuis l’étranger, a déclaré le président de la Douma d’État, Vyacheslav Volodine.

S’exprimant lors d’une session parlementaire mardi, Volodine a réfuté les critiques selon lesquelles la mesure était « excessif, » insistant sur le fait qu’il ne serait utilisé que contre « des scélérats qui ont enfreint la loi, qui ont fait du mal. »

La législation ciblerait les personnes qui ont fui à l’étranger et ternirait la Russie, tout en continuant à gagner de l’argent dans le pays, a expliqué l’orateur. « Ils ont des biens immobiliers ici, des comptes bancaires, des entreprises, mais en même temps ils jettent de la boue sur le pays, en s’essuyant les pieds avec », il a dit.

« Ils ne peuvent généralement pas être atteints avec d’autres mesures punitives » parce qu’ils sont en dehors de l’État, mais ils « doit être tenu pour responsable » pour leurs actions, a insisté Volodine.

« Et, bien sûr, il est possible d’adopter des modifications à la législation afin non seulement de les arrêter, mais aussi de protéger la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour défendre notre patrie », il ajouta.


L’orateur a souligné que les citoyens qui se sont déplacés à l’étranger « d’attendre ce qu’ils croient être des moments difficiles ou turbulents, mais en même temps se comporter correctement, » ne devrait pas être affecté, malgré un tel comportement « ne pas les peindre sous leur meilleur jour. »

Un certain nombre d’hommes politiques et de célébrités de l’opposition ont quitté la Russie depuis le déclenchement du conflit entre Moscou et Kiev en février de l’année dernière. Certains ont été de plus en plus critiques à l’égard des autorités russes, leurs propos étant souvent cités par les médias occidentaux.

Plus tôt ce mois-ci, l’acteur Artur Smolyaninov, qui vit maintenant en Lettonie, a fait la une des journaux en déclarant à Novaya Gazeta qu’il était prêt à se battre pour l’Ukraine. « Je ne ressens que de la haine pour les gens de la [Russian] côté de la ligne de front. Et si j’étais là sur le terrain, il n’y aurait pas de pitié, «  il a dit.

Cette déclaration et d’autres similaires ont conduit Smolyaninov, qui s’est fait un nom en jouant dans le film patriotique « Devyataya Rota » (La 9e compagnie), à ​​être désigné agent étranger en Russie.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.