La situation « reste très tendue » en Nouvelle-Calédonie, des renforts supplémentaires envoyés


Un millier de forces de sécurité intérieure supplémentaires sont déployées en Nouvelle-Calédonie, où la situation « reste très tendue », a annoncé jeudi le Premier ministre Gabriel Attal, à l’issue de la réunion d’un nouveau conseil de défense à l’Élysée. Le territoire du Pacifique Sud est plongé dans une grave crise sur fond de révolte contre une réforme électorale controversée.

Quitter la version mobile