Skip to content
La sortie de la Coupe du monde de la Tunisie a été une course folle. Celui du Danemark était frustrant.


En ce qui concerne le drame de la Coupe du monde, ce fut quelques minutes remarquables. Un dernier baroud d’honneur de la Tunisie. Un but tardif de la France. Une piste perdue. Un résultat renversé. Et puis une critique vidéo, et tout est revenu en arrière en un instant.

Et rien de tout cela n’avait d’importance.

La Tunisie est sortie de la Coupe du monde mercredi dans les circonstances les plus étranges : vainqueur de la France, 1-0, lorsqu’un égaliseur français tardif a été refusé 12 minutes après le temps additionnel de la deuxième mi-temps, mais déjà éliminé quelques minutes plus tôt par l’Australie 1- 0 victoire contre le Danemark.

Les résultats de ces deux matchs, disputés simultanément dans des stades à seulement 10 kilomètres l’un de l’autre, ont établi le classement du groupe D : la France (6 points) a devancé l’Australie (6) à la différence de buts, et a laissé la Tunisie (4) et le Danemark (1) faire leurs valises.

Le moment de l’Australie a été un rare succès de football pour son équipe masculine: la première fois qu’elle s’est qualifiée pour les huitièmes de finale depuis 2006, qui était la seule fois où elle avait survécu à la phase de groupes.

Son but est venu dans le flou: après une attaque danoise ratée, Mathew Leckie a pris une passe près du cercle central, a balayé un défenseur danois et a envoyé un tir bas devant le gardien plongeant danois, Kasper Schmeichel.

Le Danemark a envoyé une option offensive après l’autre pour poursuivre les buts dont il avait besoin pour se frayer un chemin hors du groupe, mais aucune d’entre elles n’a fonctionné. La Coupe du monde restera dans les mémoires comme un échec majeur pour les Danois, qui ont atteint les demi-finales du Championnat d’Europe 2020 mais n’ont réussi qu’un seul point – sur un match nul sans but – en trois matchs au Qatar.

La Tunisie, quant à elle, avait brièvement cru avoir décroché son billet pour le deuxième tour sur le but en slalom de Wahbi Khazri à la 58e minute. Mais avant que ses fans n’aient fini de célébrer, Leckie a marqué pour l’Australie, et seul un but des Danois a pu sauver les Tunisiens. Il n’est jamais venu.

La sortie de la Tunisie a été confirmée lorsque le match de l’Australie est devenu définitif, et sa déception a été doublée quelques minutes plus tard lorsqu’un but d’Antoine Griezmann a semblé lui enlever même le prix de consolation d’une victoire finale.

Mais après une pause et un examen vidéo, le but de Griezmann a été refusé car il avait été hors-jeu dans la préparation. Du coup, l’avance des Tunisiens était rétablie. Leurs fans, écrasés quelques instants plus tôt par la nouvelle de la sortie de la Coupe du monde de leur équipe, ont éclaté de joie en apprenant qu’ils sortiraient au moins vainqueurs.

Ce n’était pas ce qu’aucun d’entre eux aurait voulu. Mais après un voyage émotionnel de cinq minutes au cours duquel ils avaient été éliminés, privés d’une victoire puis rendus, ce prix ressemblait à une victoire morale.


sports En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.