Skip to content
La Turquie fait pression sur la Finlande et la Suède sur les extraditions

La Turquie a bloqué le début des pourparlers d’adhésion à l’OTAN avec la Finlande et la Suède après que les ambassadeurs des États nordiques ont remis mercredi des lettres de candidature officielles, indiquant qu’ils devaient d’abord extrader 30 séparatistes kurdes qu’ils qualifient de terroristes. « Alors vous ne nous rendez pas les terroristes mais vous nous demandez l’adhésion à l’Otan ? », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdoğan. « L’élargissement de l’Otan n’a de sens pour nous qu’en proportion du respect porté à nos sensibilités ».

Lire et décider

Rejoignez EUobserver aujourd’hui

Devenez un expert de l’Europe

Accédez instantanément à tous les articles et à 20 ans d’archives. Essai gratuit de 14 jours.

… ou inscrivez-vous en groupe


euobserver-neweurope

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.