Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La « victime de viol » irlandaise de Christian Brueckner sera sous protection policière avant son procès pour agression sexuelle et « même son mari ne sera pas autorisé à s’approcher d’elle » alors qu’elle se prépare à affronter le suspect de Madeleine McCann au tribunal

Une Irlandaise qui aurait été violée par Christian Brueckner, suspect de Madeleine McCann, sera gardée sous protection policière avant son procès pour agression sexuelle l’année prochaine, peut révéler MailOnline.

Les procureurs allemands ont confirmé hier soir que Brueckner, 46 ans, serait finalement jugé le 16 février prochain pour cinq crimes sexuels, dont trois impliquant des mineurs.

L’une des trois victimes accusées de viol par Brueckner est la ressortissante irlandaise Hazel Behan, qui n’avait que 20 ans lorsqu’elle a été violemment agressée par « un Allemand aux yeux bleus perçants » au Portugal au cours d’une épreuve de quatre heures en 2004.

Mme Behan, aujourd’hui âgée de 40 ans, a révélé qu’on lui avait donné la date du procès de Brueckner la semaine dernière lorsque deux détectives allemands lui ont rendu visite pour examiner les « petits détails ». Elle a déclaré qu’on lui avait dit que le procès pourrait durer « trois mois ».

La victime présumée, qui a été violée sous la menace d’un couteau, a été informée qu’elle serait « soigneusement gardée » en raison des craintes pour sa sécurité avant le procès – la police ayant indiqué que même son mari ne pourrait pas l’accompagner au tribunal. .

Hazel Behan n'avait que 20 ans lorsqu'elle a été violemment agressée lors d'une épreuve de quatre heures au Portugal

L’une des trois victimes accusées de viol par Brueckner (à gauche) est la ressortissante irlandaise Hazel Behan (à droite), qui n’avait que 20 ans lorsqu’elle a été violemment agressée au cours d’une épreuve de quatre heures au Portugal.

Mme Behan (photo) a confirmé que la date de début était le 16 février et que le procès pourrait durer

Mme Behan (photo) a confirmé que la date de début était le 16 février et que le procès pourrait durer « trois mois ».

Les procureurs allemands ont confirmé hier soir que Brueckner, 46 ans, serait finalement jugé le 16 février de l'année prochaine pour cinq crimes sexuels.  Il est également le principal suspect dans l'affaire Madeleine McCann (photo), mais n'a jamais été officiellement inculpé.

Les procureurs allemands ont confirmé hier soir que Brueckner, 46 ans, serait finalement jugé le 16 février de l’année prochaine pour cinq crimes sexuels. Il est également le principal suspect dans l’affaire Madeleine McCann (photo), mais n’a jamais été officiellement inculpé.

« Ils sont venus à Dublin et nous avons passé une journée à régler toute la logistique », a-t-elle déclaré.

« Ils sont bien avancés et extrêmement organisés et ne prennent aucun risque avec ma sécurité.

« Personne ne sera autorisé à m’approcher. Même mon mari ne peut pas m’accompagner.

Elle a ajouté : « J’ai hâte de pouvoir enfin regarder mon agresseur dans les yeux et de le voir faire face à la justice. »

Cela survient après qu’une amie d’enfance de Brueckner s’est ouverte le mois dernier sur ses craintes que le pédophile revienne pour se venger d’elle après avoir révélé qu’elle le connaissait lorsqu’il était adolescent alors qu’il faisait partie d’un gang à Wuruzburg, en Allemagne.

Dans le cas de Mme Behan, à Portimao, en 2004, les preuves potentielles ont été illégalement détruites, sans raison expliquée, en deux ans.

Le procureur allemand Hans Christian Wolters a déclaré : « Nous nous attendons à ce qu’Hazel témoigne pendant quelques jours, puis ce sera le tour des autres victimes et témoins.

« Le tribunal disposera de traducteurs dans différentes langues et sera parfaitement préparé.

« Un communiqué de presse officiel avec tous les détails sera publié prochainement. »

Dans le cas de Mme Behan (photographiée racontant son histoire au radiodiffuseur irlandais Ryan Tubridy en 2020), à Portimao, en 2004, les preuves potentielles ont été illégalement détruites, sans raison expliquée, en deux ans.

Dans le cas de Mme Behan (photographiée racontant son histoire au radiodiffuseur irlandais Ryan Tubridy en 2020), à Portimao, en 2004, les preuves potentielles ont été illégalement détruites, sans raison expliquée, en deux ans.

Mme Behan aurait été violée dans un appartement à Praia da Rocha, au Portugal, en 2004 (extérieur du bâtiment en photo)

Mme Behan aurait été violée dans un appartement à Praia da Rocha, au Portugal, en 2004 (extérieur du bâtiment en photo)

Mme Behan a été attaquée dans la station balnéaire de Praia da Rocha, située à environ 32 km de Praia da Luz – où Madeleine a été enlevée en 2007.

Mme Behan a été attaquée dans la station balnéaire de Praia da Rocha, située à environ 32 km de Praia da Luz – où Madeleine a été enlevée en 2007.

Brueckner est accusé de cinq infractions entre 2000 et 2017 alors qu’il voyageait entre son Allemagne natale et le Portugal.

Parallèlement à l’agression présumée de Mme Behan, il sera jugé pour deux autres viols qu’il a filmés dans son ancienne résidence à l’extérieur de Praia da Luz, le même quartier où Madeleine McCann a disparu.

Ces affaires concernent l’agression sexuelle brutale d’un adolescent non identifié et d’une femme plus âgée d’une soixantaine d’années.

Brueckner fait également face à deux autres accusations liées à des délits sexuels choquants sur des enfants, notamment l’agression d’une jeune fille allemande de 10 ans sur une plage près de Praia da Luz, juste un mois avant la disparition de Madeleine.

L’agresseur a été témoin du frère de la jeune fille et ses parents l’ont identifié comme étant Brueckner.

La cinquième accusation portée contre Brueckner concerne le fait de s’être exposé à quatre jeunes enfants dans une aire de jeux à Sao Bartolomé de Messines, en Algarve, en 2017.

Sur la photo : le procureur Hans Christian Wolters a déclaré que le procès débuterait le 16 février, un vendredi et demi, « mais il devrait y avoir suffisamment de temps pour entendre toutes les accusations ».

Le procureur a également déclaré que l'enquête « se poursuit » sur l'affaire Maddie et qu'il s'attend à ce qu'une date de procès pour l'enlèvement soit « fixée prochainement ».  Sur la photo : les parents de Madeleine, Gerry et Kate en 2017

Le procureur a également déclaré que l’enquête « se poursuit » sur l’affaire Maddie et qu’il s’attend à ce qu’une date de procès pour l’enlèvement soit « fixée prochainement ». Sur la photo : les parents de Madeleine, Gerry et Kate en 2017

Heureusement, une policière en congé se trouvait à proximité et a pu l’arrêter avant de découvrir qu’il existait un mandat d’arrêt européen contre Brueckner.

L’année suivante, il a été jugé et reconnu coupable du viol horrible et sadique d’une retraitée américaine, également à Praia da Luz, en 2005.

Il purge actuellement une peine de sept ans pour le délit au cours duquel un de ses cheveux a été retrouvé dans la chambre de l’homme de 72 ans.

Le pédophile est également le principal suspect dans l’affaire Madeleine McCann. Il est accusé par les détectives du meurtre de Madeleine, disparue lors de vacances en famille en Algarve en mai 2007, mais n’a pas été formellement inculpé.

Le procès de Brueckner aura lieu devant la Haute Cour de Braunschweig et devrait durer « jusqu’à trois mois ». Elle sera présidée par un « jury de quatre à cinq juges », peut-on révéler.

L’avocat de Brueckner a « accepté » la date de début, malgré le dépôt d’une plainte contre l’un des principaux témoins, Helge Busching, la semaine dernière.

Le procureur Wolters a rejeté la plainte officielle contre Busching, une ancienne connaissance du délinquant sexuel allemand, à qui il aurait avoué l’enlèvement de Maddie en 2008.

« Ce ne sera pas du tout un problème, ne vous inquiétez pas. J’ai parlé à Helge hier et ce n’est qu’une tentative de lui donner une mauvaise image », a déclaré Wolters.

« Nous comprenons le problème et tout ira bien pour lui. »

Révélant hier la date du procès, Wolters a déclaré : « Il devrait commencer le 16 février, un vendredi et demi, mais il devrait y avoir suffisamment de temps pour entendre toutes les accusations », a révélé le procureur Wolters.

« Tout le monde est disponible ce jour-là et en supposant qu’il n’y ait pas trop de hold-up de la part de l’avocat de Christian, M. Fulscher, nous entendrons sa réponse aux accusations. »

Il poursuit : « Les premiers témoins seront amenés la semaine prochaine.

« Il y aura quatre à cinq juges, dont deux juges non professionnels, des gens normaux qui seront amenés à comparaître pour de telles affaires. »

Wolters a également confirmé que l’enquête « se poursuit » sur l’affaire Maddie et qu’il s’attend à ce qu’une date de procès pour l’enlèvement soit « fixée prochainement ».

« Cela est certainement en cours et je suis fortement impliqué, mais l’accent est actuellement mis sur le procès de février », a-t-il ajouté.

L’avocat de Brueckner, Friedrich Fulscher, a constamment nié toutes les attaques et souhaite que la condamnation pour viol de Diana Menkes soit réouverte.

dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page