Skip to content
L’Afrique du Sud, pays le plus inégalitaire au monde selon la Banque mondiale

L’Afrique du Sud est le pays le plus inégalitaire au monde, la « race » jouant un rôle déterminant dans une société où 10% de la population possède plus de 80% de la richesse, selon un rapport de la Banque mondiale publié mercredi.

« L’Afrique du Sud, le plus grand pays de la SACU (Southern African Customs Union, ndlr), est le pays le plus inégalitaire au monde, se classant premier parmi 164 pays », a déclaré l’institution de Washington dans un rapport intitulé « Inequalities in Southern Africa » .

Les rapports précédents avaient déjà placé le pays à la triste première place du classement.

Trente ans après la fin de l’apartheid, « la race reste un facteur clé des fortes inégalités en Afrique du Sud, en raison de son impact sur l’éducation et le marché du travail », estime la Banque mondiale. L’origine ethnique contribue pour 41 % à l’inégalité des revenus et pour 30 % à l’éducation.

« L’héritage du colonialisme et de l’apartheid, enraciné dans la ségrégation raciale et spatiale, continue de renforcer les inégalités », indique le rapport.

Les principaux voisins industriels de l’Afrique qui forment la SACU, le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho et la Namibie, sont tous en tête de liste des pays les plus inégaux, faisant de la région la pire au monde, selon l’organisation.

Le genre joue également un rôle important. Dans la région, les femmes gagnent en moyenne 30 % de moins que les hommes à niveau d’instruction égal. L’écart salarial entre hommes et femmes atteint 38% en Namibie et en Afrique du Sud.

La répartition inégale des terres agricoles est également un facteur, en particulier dans les zones rurales. En Namibie, 70% des 39,7 millions d’hectares de terres agricoles commerciales « appartiennent encore à des Namibiens d’origine européenne », souligne la Banque mondiale.

Le rapport réalisé avant la crise du Covid-19, qui a aggravé la pauvreté, se base sur le coefficient de Gini, indicateur des inégalités de revenus, pour classer les pays.


journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.