Skip to content
L’Angleterre souffre plus de la misère des quilleurs rapides avec Mahmood exclu pour l’été
E

Les querelles de l’Angleterre au bowling se sont aggravées avec la nouvelle que Saqib Mahmood a été exclu pour tout l’été en raison d’une fracture de fatigue au dos.

Mahmood a fait ses débuts en test lors de la tournée des Caraïbes en mars et a impressionné par le ballon – avec six guichets – et la batte, faisant 49 du n ° 11 lors de ses premières manches de test. Il a également bien performé pour l’Angleterre dans les deux formats de balle blanche.

Mahmood, 25 ans, était en ligne pour être inclus dans l’équipe de test pour affronter la Nouvelle-Zélande, qui sera nommée jeudi. Mais après avoir raté les deux derniers matches de championnat du Lancashire, les analyses ont révélé la grave blessure au dos.

Un communiqué de la BCE disait: « Mahmood n’était pas disponible pour le dernier match du championnat du Lancashire en raison de douleurs au bas du dos, et des analyses ont révélé qu’il avait une fracture de fatigue lombaire et qu’il manquera le reste de l’été anglais 2022. »

Mahmood rejoint une longue liste de blessés. Jofra Archer et Mark Wood approchent des retours de blessures au coude, mais seulement au cricket à balle blanche au début. Olly Stone est un absent de longue date, Matt Fisher est également absent, tandis que Chris Woakes et Sam Curran ne sont pas encore revenus au bowling régulier.

Cela signifie que James Anderson, 39 ans, et Stuart Broad, 35 ans, occuperont à nouveau le devant de la scène contre la Nouvelle-Zélande à partir du 2 juin, tandis que le récent record de forme physique d’Ollie Robinson sera sous le feu des projecteurs.

Des quilleurs en forme et non plafonnés tels que Matty Potts de Durham, Sam Cook d’Essex, Jamie Overton de Surrey et Reece Topley entreront en lice lorsque les sélecteurs se réuniront lundi soir.

Sports standard En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.