L’application TikTok plus que jamais menacée aux Etats-Unis après le vote au Congrès


TikTok pourrait bientôt ne plus faire partie des téléphones américains. Les Etats-Unis ont adopté ce mardi 23 avril une loi qui pourrait interdire l’application dans le pays si le réseau social ne coupe pas ses liens avec sa maison mère ByteDance, et plus largement avec la Chine. La plateforme vidéo est accusée de permettre à Pékin d’espionner et de manipuler ses 170 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis.

Le texte devrait être signé par Joe Biden ce mercredi 24 avril et impose un ultimatum au géant chinois de la technologie ByteDance. Selon Washington Post, le groupe devra vendre, d’ici neuf mois, le réseau social à une entreprise qui n’est pas chinoise. Dans le cas contraire, son application risque d’être interdite sur le sol américain.

Ce vote au Sénat intervient quelques jours après le feu vert de la Chambre des représentants par 360 voix contre 58. Mais l’hypothèse de cette interdiction reste incertaine car elle pourrait être contestée en justice au motif d’une violation de la liberté d’expression. .

« Un problème pour la sécurité nationale »

TikTok est dans le collimateur des autorités américaines depuis de nombreux mois. Le directeur du FBI considère le réseau social comme un « problème de sécurité nationale » pour les Etats-Unis, craignant qu’il ne s’agisse d’un outil d’espionnage pour Pékin. S’adressant à NBC News, Christopher Wray s’est dit « particulièrement préoccupé par les risques que présente TikTok, compte tenu de la stratégie bien connue de la Chine ».

Le gouvernement chinois « tente actuellement de voler notre intelligence artificielle (IA) et de pirater les technologies américaines chaque jour », a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI Pourquoi on est encore très loin d’une interdiction de TikTok aux Etats-UnisLes données des utilisateurs américains sont stockées sur des serveurs en Chine, mais TikTok a nié à plusieurs reprises avoir transmis des informations au gouvernement chinois. Les soupçons ont néanmoins conduit l’administration Biden à interdire le réseau social de l’appareil gouvernemental. La Commission européenne et le gouvernement canadien ont pris des décisions similaires pour les téléphones portables de leurs fonctionnaires.

LIRE AUSSI TikTok, un exemple de cristallisation des tensions entre les Etats-Unis et la ChineL’ultimatum des législateurs américains au très populaire réseau social fait partie d’un gigantesque paquet qui comprend notamment une aide à l’Ukraine de 61 milliards de dollars.