Skip to content
L’armée ukrainienne reconnaît la capture de Soledar par les forces russes

Deux semaines après l’annonce de la prise de Soledar par Moscou, l’armée ukrainienne a finalement admis mercredi avoir cédé la ville orientale, près de Bakhmout, aux Russes.

La ville de Soledar a bien été cédée aux forces russes, a reconnu l’armée ukrainienne mercredi 25 janvier, deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles (…), les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « replier sur des positions préparées », a déclaré à l’AFP le porte-parole militaire de la zone Est, Serguiï Tcherevaty. , refusant toutefois de préciser quand cette retraite avait eu lieu.

Le groupe paramilitaire russe Wagner a annoncé avoir pris Soledar le 11 janvier, suivi par l’armée russe le 13 janvier. Cette petite ville de la région de Donetsk de 11 000 habitants avant-guerre, connue pour ses mines de sel, est située près de Bakhmout, une autre point chaud dans l’est de l’Ukraine.

Une importance stratégique contestée

Les Ukrainiens avaient jusqu’ici refusé de reconnaître la perte de la ville.

L’importance stratégique de Soledar a été contestée, le groupe de réflexion américain Institute for the Study of War (ISW) estimant que sa capture ne représentait pas « un développement significatif sur le plan opérationnel ».

L’armée russe, quant à elle, présente la conquête de Soledar comme une étape clé pour encercler la ville voisine de Bakhmout, qu’elle cherche à capturer depuis l’été et où les deux camps subissent de lourdes pertes.

>> À lire aussi : « Guerre en Ukraine : pourquoi Moscou veut à tout prix conquérir Soledar »

La retraite de Soledar a été « contrôlée, aucun encerclement ni capture massive de nos soldats n’a eu lieu », a pour sa part assuré Serguiï Tcherevaty, qui a démenti toute « fuite » de soldats ukrainiens.

Avant de battre en retraite, les troupes ukrainiennes « ont infligé des pertes incroyables » aux Russes, a-t-il encore assuré, soulignant que la stratégie ukrainienne dans ce domaine était d' »épuiser l’ennemi ».

Un responsable de l’occupation russe dans l’est de l’Ukraine a revendiqué la responsabilité d’une avancée des troupes russes à Bakhmout mercredi, citant la capture de Soledar comme un facteur clé.

Selon Serguiï Tcherevaty cependant, ces affirmations « ne correspondent pas à la réalité ». « Les combats continuent. La situation est difficile, mais sous contrôle », a-t-il ajouté.

Avec l’AFP

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.