l’arrivée de Volodymyr Zelensky à l’Assemblée nationale fait grincer des dents dans l’opposition

Le président ukrainien doit prononcer un discours devant l’Assemblée nationale vendredi matin. L’opposition dénonce une visite inappropriée à deux jours des élections européennes.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 1 min

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky le 11 janvier 2024 à Riga, en Lettonie.  Photo illustrative.  (GINTS IVUSKANS / AFP)

Le président ukrainien doit prononcer un discours devant les députés vendredi 7 juin. Il est invité en France par Emmanuel Macron à l’occasion du 80e anniversaire du Débarquement. Mais l’arrivée de Volodymyr Zelensky au Palais Bourbon à 48 heures des élections européennes de dimanche divise les députés.
Le calendrier n’est pas bon, dénonce l’opposition, de droite comme de gauche.

Le député Fabien Roussel, chef du Parti communiste français, promet qu’en temps normal, il n’aurait rien contre la venue de Volodymyr Zelensky à l’Assemblée nationale : « Mais que cela se fasse ici, à quelques heures des élections européennes pour alimenter les discours de guerre du président de la République, c’est grave »il a lâché.

Chez les Républicains, Pierre Henri Dumont se veut plus mesuré. « Je préfère n’y voir aucune maliceexplique le député LR. La question de la résistance héroïque des Ukrainiens à l’agression russe est bien trop importante pour qu’un simple argument électoral puisse gagner 0,3 point dans les sondages. »

Une polémique indigne et absurde répond aux députés de la majorité. Il n’y a aucun calcul derrière cette invitation jure Céline Calvez, porte-parole des députés Renaissance : « Je trouve cela choquant. Nous sommes à quelques temps des élections européennes. Mais ce qui appelle sa venue, c’est l’occasion de son voyage pour le 80e anniversaire du Débarquement. »

C’est la première fois que Volodymyr Zelensky se présente physiquement à l’Assemblée nationale. Il y a deux ans, le président ukrainien s’était déjà adressé au Parlement français mais par visioconférence.

Quitter la version mobile