L’AS Saint-Etienne cédé au groupe canadien Kilmer Sports Ventures au lendemain de son retour dans l’élite

Tout juste promus en Ligue 1, les Verts ont changé de propriétaire et sont passés sous pavillon canadien lundi.

Publié


Temps de lecture : 2 minutes

Le logo de l'AS Saint-Etienne, le 16 novembre 2023, au centre d'entraînement du club.  (AFP)

Nouvelle ère pour les Verts. Promu en Ligue 1 dimanche 2 juin, l’AS Saint-Etienne a annoncé lundi 3 juin avoir été racheté par la société canadienne Kilmer Sports Ventures (KSV). Cela devient « l’unique actionnaire » du club, selon un communiqué de l’ASSE, suite à la vente des parts de l’homme d’affaires parisien Bernard Caïazzo, 70 ans, et de l’entrepreneur local Roland Romeyer, 78 ans.

Le nouveau président du club sera le Sud-Africain d’origine grecque, Ivan Gazidis, 59 ans, considéré comme l’artisan de ce rachat. Président de Kilmer Sports, il a dirigé Arsenal pendant dix ans et l’AC Milan pendant quatre ans. « Je sais ce que veut dire Saint-Etienne. Je suis très fier de faire partie de l’histoire du club et d’essayer de le ramener là où il était”a-t-il déclaré lundi lors d’un échange avec l’AFP.

Le club stéphanois a été mis en vente une première fois en 2018, sans succès, puis en 2021, avant l’arrivée de Kilmer Group, une société torontoise spécialisée dans les investissements privés, l’immobilier, le secteur sportif et les médias. Son fondateur, Lawrence Tanenbaum, 78 ans, est impliqué dans le monde du sport (basketball, hockey et football) depuis plusieurs années, selon le site internet du groupe.

La nouvelle équipe dirigeante arrive alors que le club stéphanois a marqué son retour en Ligue 1, deux ans après sa relégation, en obtenant le nul à Metz (2-2) dimanche, après s’être imposé (2-1) à Geoffroy-Guichard. stade. « Je suis très content pour le club, son staff, la ville, Bernard et Roland. Bien sûr, ce n’est pas tout à notre honneur mais nous arrivons au bon moment. »a commenté Ivan Gazidis. En revanche, notre responsabilité est encore plus lourde. »il ajouta.

« J’ai été favorablement impressionné par ce qui a été construit ici, les installations sont excellentes, les gens surtout ont une excellente culture, avec un vrai esprit de famille tout en étant ouverts et avec l’envie de progresser.a ajouté le néo-président de l’ASSE. Mais nous ne faisons pas de grandes promesses qui ne valent que le jour où elles sont dites. Nous avancerons pas à pas et le premier sera de rester en Ligue 1. »