Skip to content
L’ascension rapide de la jeune star fidjienne de l’espoir de la LNR aux Wallabies est terminée




Ayant grandi aux Fidji, Langi Gleeson jouait avec des chaussures et des bouteilles comme balles factices dans le jardin. Maintenant, le joueur de 21 ans est prêt pour ses débuts consécutifs pour les Wallabies au Principality Stadium de Cardiff.

La blessure par syndesmose de Rob Valetini subie lors de la défaite 13-10 contre l’Irlande a vu Dave Rennie se tourner vers Gleeson – le rameur de fond dur – pour le dernier match de la saison des Wallabies contre une équipe galloise sous siège.

Sa sélection dans le maillot n ° 8, qui sera confirmée lorsque Rennie nommera son équipe tard jeudi soir AEDT, poursuit son ascension fulgurante de l’excitation montante de Shute Shield au starter des Wallabies en moins d’un an.

« J’essayais juste de faire mes débuts pour les Tahs, je ne vous aurais pas cru (que je commencerais pour les Wallabies cette année) », a déclaré le rameur de première année des Waratahs par un après-midi froid à Cardiff.

« Ça a été une très longue année et avec des blessures qui vont et viennent, et Aus A m’a préparé pour ça.

« Les entraîneurs des Tahs ont fait de moi un meilleur joueur. Des gars comme Jed Holloway et Dave Porecki m’ont guidé.

Une pré-saison exténuante, qui comprenait les dunes de sable de Darren Coleman et des randonnées nocturnes, a aidé à préparer Gleeson pour sa première saison en Super Rugby.

« C’était ma première pré-saison. Je pensais que ce serait une promenade dans le parc », a-t-il déclaré.

Détrompez-vous.

« Je pense que nous avons commencé un mois plus tôt que prévu », se souvient-il.

« J’étais dans un endroit sombre avec tous les autres garçons lors des séances de plage du samedi matin. »

Après avoir parcouru les voies de la ligue de rugby et passé du temps avec l’équipe des moins de 20 ans de South Sydney, Gleeson est revenu au rugby en 2021 et certains rôles principaux pour Manly Marlins l’ont vu entrer dans l’équipe Gen Blue Waratahs.

(Photo par Pita Simpson/Getty Images)

Un match qui tourne les yeux contre les Brumby Runners, où il a marqué un essai et s’est déchaîné à travers une équipe de qualité a mis Gleeson sur le radar.

Un sprint de 40 mètres en 4,77 secondes devant l’assistant des Wallabies Scott Wisemantel a ensuite fait battre la queue.

Alors qu’une performance extrêmement prometteuse contre les Highlanders lors de la victoire décisive des Waratahs à travers le fossé en Super Rugby a vu Gleeson poursuivre sa trajectoire ascendante.

Après une convocation de dernière minute sur le banc contre l’Ecosse et quelques minutes en tant que remplaçant lors de la tristement célèbre défaite à Florence, Gleeson s’est assis dans les tribunes de Lansdowne Road et a su qu’il avait une chance quand il a vu Valetini boiter sur la touche.

« Malheureux pour lui, mais pendant le match, je pensais que tous nos principaux porteurs de balles étaient blessés maintenant », a-t-il déclaré.

« Ça fait du bien. Je ne m’y attendais pas. Avec toutes les blessures, je savais que c’était une possibilité. Je suis juste excité. Je n’ai pas joué plus de 10 minutes.

Il est maintenant prêt à occuper le devant de la scène sur la scène du dernier triomphe des Wallabies en Coupe du monde il y a 23 ans.

Pas mal pour un joueur qui « n’a pas vraiment regardé beaucoup de foot » et qui n’est pas né lorsque John Eales a soulevé la William Webb Ellis Cup.

« Je n’ai pas vraiment de joueur préféré, je n’ai pas vraiment regardé mon foot », a-t-il déclaré.

«Je viens de jouer dans le jardin, avec des chaussures et des bouteilles comme balles. Je me suis juste amusé.

Il affrontera une équipe galloise en colère après sa défaite choc face à la Géorgie le week-end dernier. Mais toute équipe avec autant de joueurs Lions que le Pays de Galles possède – Leigh Halfpenny, George North, Josh Adams, Alun Wyn Jones et Ken Owens entre autres – ne peut pas être radiée, même si l’entraîneur néo-zélandais Wayne Pivac est sous un monde de pression. .

Avec six joueurs blessés lors du match irlandais et Will Skelton et Bernard Foley indisponibles car le match se joue en dehors de la fenêtre internationale, Rennie sera à nouveau obligé de faire des changements radicaux pour leur finale cruciale de la saison.

Alors que Folau Fainga’a n’a pas terminé l’entraînement mercredi lors de leur séance principale de la journée, les responsables des Wallabies affirment que le talonneur sera en forme.

C’est aussi pour une bonne raison car les Wallabies n’ont que deux prostituées en forme parmi lesquelles choisir après que Dave Porecki ait fait partie de la poignée de joueurs blessés.

Rennie a des décisions à prendre dans les mi-temps, avec le numéro 9 régulier Nic White et le numéro 10 Foley indisponibles.

Un nouveau n ° 12 et un n ° 15 devront également être nommés, tandis que la polyvalence de Pete Samu pourrait voir Rennie choisir de garder le rameur arrière sur le banc.



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.