Skip to content
Le 6 janvier n’était que le début pour les fiers garçons

Salle: Il y a une trajectoire assez claire depuis la bagarre de 2018 au Metropolitan Republican Club jusqu’au commentaire « reculez et restez prêt » de Trump lors du débat présidentiel de septembre 2020 jusqu’à, finalement, l’insurrection du 6 janvier. Quelque chose vous a-t-il vraiment surpris dans leur rôle le 6 janvier ?

Campbell : J’étais en train de tourner les derniers chapitres du livre lorsque les accusations initiales de complot ont été portées contre eux, ce qui n’était pas surprenant. Le document «1776 Returns» a montré que les Proud Boys n’avaient pas seulement joué un rôle démesuré le 6 janvier, mais qu’ils avaient peut-être aussi joué un rôle dans sa planification. Avant le 6 janvier, les Proud Boys se préparaient à la guerre civile, et ils devenaient super excités pour leur dernier combat pour Trump.

Mais j’ai été absolument surpris que le [other] Les architectes du 6 janvier feraient confiance aux Proud Boys pour réussir ce truc, car tout grand événement auquel ils ont participé au fil des ans a conduit à des arrestations massives. Les Proud Boys sont terribles avec leur sécurité de l’information, et ils sont constamment surveillés par les fédéraux et par les journalistes. C’était donc absolument surprenant pour moi, lorsque ce document « 1776 Returns » est sorti, qu’ils aient joué un si grand rôle dans [planning] ce.

Et puis ils ont continué à me surprendre avec leur résilience. Un certain nombre de personnes les ont radiés après le 6 janvier en disant : « Oh, les Proud Boys sont en train d’imploser, ou ils vont se dissoudre après ça », et bien sûr, ils sont toujours en action.

Salle: Au début du livre, vous citez l’affirmation de McInnes selon laquelle « les combats résolvent tout », et vous soutenez que le GOP a plus ou moins tacitement approuvé ce point de vue lorsque le Comité national républicain a qualifié la violence du 6 janvier de « discours politique légitime ». ” Quel crédit – ou blâme, selon votre point de vue – les Proud Boys méritent-ils pour la décision du GOP d’approuver certaines formes de violence politique ?

Campbell: Je pense qu’ils ont [played] un rôle énorme. Je veux dire, ils se sont présentés à des événements grands et petits à la demande de Trump et de la machine à griefs du GOP pendant des années et se sont battus dans la rue. Au fil du temps, les poteaux de but ont été déplacés dans la mesure où la violence politique, en tant que réponse justifiée aux choses que le [GOP] est fou, est tout à fait normal maintenant.

Ce qui est effrayant avec les Proud Boys, c’est que le livre de jeu qu’ils ont aidé à créer sous Trump est tel que les Américains ordinaires pensent qu’ils peuvent sortir [into the streets] et se battre pour les choses dont ils sont fous. Vous avez des gens ordinaires qui se joignent aux extrémistes dans les cliniques d’avortement et à l’hôpital pour enfants de Boston et aux heures de contes de drag queens. Ils menacent et intimident les gens, et ils regardent les Proud Boys, dont les dirigeants ont vu très peu de conséquences jusqu’au 6 janvier. Certes, [McInnes] n’a jamais vu de véritables conséquences juridiques pour avoir fomenté tout cela.

[Look at] Libs de TikTok. Toutes ces grandes gueules de droite regardent les Proud Boys et disent, Hé, tant que je formule tout ce que je dis dans un discours politique, je peux dire ce que je veux – les gens peuvent sortir et tuer, et je n’en verrai jamais les conséquences. Et au moins légalement, c’est en grande partie vrai. Donc, même si vous ne pouvez pas dire que les Proud Boys sont les arbitres de toute violence politique, vous pouvez certainement tracer une ligne entre ce genre de choses et ces petits événements. [where] ils se sont battus et se sont battus et se sont battus au fil des ans. Et ce ne sont plus seulement les événements Proud Boys où la violence se produit. Toutes les facettes de la vie américaine sont maintenant envahies par la violence politique, et je pense que les Proud Boys en sont une grande partie.


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.