le blocus de Sciences Po levé

Publié


Durée de la vidéo : 2 minutes

Paris : le blocus de Sciences Po levé

Paris : le blocus de Sciences Po levé
Paris : le blocus de Sciences Po levé
(Franceinfo)

Vendredi 26 avril, les étudiants se sont rassemblés pour manifester leur soutien à la Palestine, en présence notamment de Rima Hassan. Après une journée de blocage, l’établissement a finalement été évacué.

Après un dernier avertissement de la police, les étudiants ont quitté le bâtiment de Sciences Po Paris dans le calme. C’est la fin d’un blocus qui a duré plus de 24 heures. Depuis le début de l’après-midi, les CRS sont déployés devant le bâtiment occupé. Ils veulent séparer les militants pro-israéliens et les étudiants pro-palestiniens qui se sont affrontés pendant la majeure partie de la journée. Des membres de la France Insoumise sont venus leur apporter leur soutien. C’est le cas de Rima Hassan, candidate du parti aux élections européennes, mais aussi du député Thomas Portes. Il a critiqué la décision de la préfecture de police de Paris d’évacuer le bâtiment de Sciences Po.

Aucune poursuite contre les étudiants

Pendant plus de 24 heures, les étudiants de la rue Saint-Guillaume n’ont pas baissé les bras. La rencontre entre le comité Palestine et l’administration de Sciences-Po n’a pas abouti aujourd’hui. Ils veulent que leur école condamne les bombardements israéliens à Gaza. La direction de Sciences Po a promis de suspendre les poursuites contre les étudiants pro-palestiniens, ainsi que l’organisation d’une réunion publique, ouverte à toutes les communautés de Sciences Po.