Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le Brésilien Jair Bolsonaro interdit de se présenter aux élections pendant 8 ans



CNN

La plus haute cour électorale du Brésil a interdit à l’ancien président Jair Bolsonaro de se présenter à des élections politiques jusqu’en 2030, après l’avoir reconnu coupable d’avoir abusé de son pouvoir et d’avoir abusé des médias publics lors de la campagne électorale de l’année dernière.

Cinq juges sur sept ont reconnu l’ancien président coupable, mettant ainsi fin à tout espoir d’un retour politique lors des prochaines élections de 2026. Deux des juges ont voté contre la décision, qui empêche Bolsonaro de se présenter à des fonctions publiques pendant huit ans.

L’affaire découle d’une réunion que Bolsonaro a tenue avec des ambassadeurs étrangers en juillet 2022, au cours de laquelle il a diffusé de fausses informations sur le système électoral brésilien et a remis sa crédibilité en question avant les élections houleuses de l’année dernière. La réunion a été retransmise en direct par les chaînes de télévision officielles et sur YouTube.

YouTube a supprimé la diffusion en direct de l’événement pour non-respect de sa politique sur les fausses nouvelles.

Le juge Alexandre de Moraes, qui présidait le tribunal, a voté en dernier. « Réaffirmons notre foi en notre démocratie et en l’État de droit », a-t-il déclaré après avoir voté en faveur du verdict de culpabilité.

Moraes a ajouté qu’avec le vote, les autorités brésiliennes montreraient qu’elles ne toléraient pas « l’extrémisme criminel attaquant les pouvoirs de l’État, les fausses nouvelles, la désinformation pour tenter de tromper les électeurs ».

Bolsonaro a nié tout acte répréhensible. S’adressant à la station de radio brésilienne Itatiaia vendredi, Bolsonaro a déclaré qu’il prévoyait de faire appel de la décision du tribunal.

Le politicien d’extrême droite a perdu l’élection par la marge la plus étroite depuis des décennies contre l’actuel président Luiz Inácio Lula da Silva. Les émeutes du 8 janvier ont vu des manifestants pro-Bolsonaro pénétrer par effraction dans des bâtiments gouvernementaux à Brasilia, après des semaines de manifestations contre les résultats des élections.

L’affaire à la Cour électorale supérieure a commencé par un procès intenté par le Parti travailliste démocratique du Brésil contre Bolsonaro et Walter Braga Netto, son colistier aux élections de 2022. La majorité des juges ont voté pour déclarer Braga Netto non coupable.

Lors de la rencontre avec les ambassadeurs, l’ancien président aurait déclaré que les élections de 2022 pourraient être compromises en raison de fraudes, selon un rapport du juge Benedito Gonçalves.

Bolsonaro aurait également déclaré qu’en 2018, les machines à voter avaient modifié les choix des électeurs au profit de son adversaire, et que les machines à voter brésiliennes ne sont pas auditables, tout en insinuant que les autorités électorales et judiciaires protégeaient les « terroristes », ajoute le rapport.

De telles allégations de failles dans le système électoral ont toutes été démenties par les autorités électorales brésiliennes.

L’affaire devant la Cour électorale supérieure est l’une des nombreuses affaires contre l’ancien président.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page