le budget moyen français au plus haut depuis 12 ans

Selon le baromètre Sofinco, 58% des ménages envisagent de partir en vacances cet été avec un budget moyen de 1.697 euros, en hausse de 12% en un an.

Les Français sont-ils prêts à se ruiner pour s’offrir de belles vacances ? C’est ce que suggère le dernier baromètre Opinionway de Sofinco, qui indique que plus de la moitié des ménages envisagent de partir cet été, avec un budget moyen de 1 697 euros. Il faut remonter à 2012, soit douze ans plus tôt, pour constater un montant de dépenses aussi élevé.

Signe que l’inflation baisse et laisse la place aux augmentations de salaires, ce budget est en hausse de 12% par rapport à l’an dernier. Mais la flambée des prix continue de impacter les Français les plus modestes. 41% des personnes interrogées resteront chez elles cet été, soit plus que l’an dernier. Plus de la moitié d’entre eux déclarent qu’ils n’en ont pas les moyens (61 %) et quelques-uns (24 %) seraient encouragés à partir s’ils pouvaient bénéficier de facilités de paiement.

Les estivants de plus en plus préoccupés par l’écologie

Ceux qui décident de voir grand font également attention à leur portefeuille. Partir en vacances demande un effort financier pour plus de sept Français sur dix (76%, soit 5 points de plus que l’an dernier) et ils sont de plus en plus nombreux à épargner tout au long de l’année pour financer leur voyage (51%, soit 4 points de plus). qu’en 2023).

Dans ce contexte, les futurs estivants privilégient les séjours de courte durée, pour ne pas voir leur budget s’envoler. Ils seront de 8% à moins d’une semaine, 37% à partir d’une semaine (soit une augmentation de 12 points sur 12 ans) et 33% à partir de deux semaines. Seule une minorité de vacanciers (22 %) partiront pour trois semaines ou plus.

Autre enseignement de ce baromètre : les Français se disent de plus en plus préoccupés par l’impact environnemental de leurs vacances. Les trois quarts d’entre eux tentent de limiter leurs émissions polluantes et de promouvoir les bonnes pratiques écologiques lors de leur séjour, à condition que cela n’alourdisse pas leur budget vacances. La majorité des sondés envisagent donc de prendre le train plutôt que l’avion pour voyager en France ou en Europe (57%).

Quitter la version mobile