Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le Canadien respecte-t-il les consommateurs?


Une équipe comme les Canadiens qui se fichent de gagner, qui mettent sur la glace des joueurs qui ne sont pas du calibre et qui tirent 14 coups dans un match, tout en demandant aux partisans de payer le même prix qu’à l’habitude, est-ce respecter la loi sur la protection des consommateurs?

La loi prévoit une garantie légale, c’est-à-dire une protection minimale des consommateurs. « Elle assure que si le commerçant ne vous a pas vendu un produit de qualité, durable, sécuritaire et répondant aux attentes créées par les représentations de ce dernier, vous pourrez, entre autres, être remboursé », rappelle Éducaloi.

Mardi, pour s’offrir une bonne paire de billets dans les rouges, il faudra débourser 500 $ sur des sites de revente. Il faut vraiment aimer les Red Wings ou vraiment aimer le CH beaucoup, beaucoup… C’est toujours amusant de jouer un match de hockey, mais je ne paierai pas 250 $ pour aller au Rocket.

Simplement parce que je m’attends à voir du hockey dans la LNH si je paie le gros prix pour un billet pour un match de la LNH.

obtenez ce que vous achetez

Le marchand (les Canadiens, dont le slogan dans le vestiaire est de porter haut le flambeau de leurs succès passés) me fait des représentations qui me permettent de m’attendre à voir du hockey de la LNH.

Et là, l’équipe lance 14 fois en trois périodes, en plus d’accorder 50 lancers aux Hurricanes. Tout cela après avoir été déclassé par les Panthers deux jours avant.

Et tout cela, dans la même semaine, l’organisation a mis Cayden Primeau devant le filet et habillé Sean Farrell.

Tu ne joues pas contre ton meilleur gardien (Samuel Montambeault) parce que tu veux « voir » Primeau… Honnêtement. Il joue à 20 minutes du Centre Bell depuis quatre ans. La direction l’a vu en masse.

Vous lancez Farrell dans l’action sans qu’il se soit d’abord entraîné avec le club. Pour quelle raison? Personne n’avait de réponse claire.

C’est pourtant évident. Le CH venait de remporter deux matchs contre Columbus et Buffalo. La direction en avait assez. Il fallait perdre, ou du moins essayer de ne pas gagner. Primeau et Farrell ont donc été remis entre les mains de Martin St-Louis, qui ne semblait pas de bonne humeur.

Il faut le donner à St-Louis et à ses joueurs, d’ailleurs. Il travaille dur, il n’abandonne pas. Mais il y a des limites quand il faut aussi lutter contre sa propre direction.

Revenons à la protection des consommateurs. Tout cela est vraiment idiot pour le fan qui paie le même prix pour voir une équipe dont la direction ne se soucie pas de gagner.

Avez-vous apprécié votre samedi soir ?

Mais quand même, quelqu’un va acheter cette fameuse paire de billets à 500 $ pour le match de mardi. Rencontre au cours de laquelle les supporters feront sûrement la vague. L’argent des fans arrivera.

Et c’est frivole l’histoire de la protection des consommateurs, ce n’est pourtant pas vraiment un match de hockey.

Mais j’ai de la sympathie pour ceux qui ont payé le gros prix pour le match de samedi. Ce n’est pas ce qu’ils ont acheté.

Alors s’il vous plaît, monsieur Molson, pour les trois derniers matchs à domicile, faites au moins quelque chose pour eux. Vendez les hot-dogs pour 1 $, donnez le pop-corn ou faites moins de 11 $ de profit pour chaque bière. Ce serait bien !



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page