Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le chef de l’opposition kenyane appelle au boycott des nouvelles taxes — RT Africa


La taxe sur les carburants doublera dans le cadre des mesures, qui ont été promulguées plus tôt cette semaine

Le chef de l’opposition kenyane, Raila Odinga, a appelé ses partisans à boycotter un nouveau projet de loi de finances qui double la taxe sur le carburant et introduit une nouvelle taxe sur le logement. Le président William Ruto a signé le projet de loi lundi.

Odinga a exhorté ses partisans à organiser des actes de désobéissance civile contre le gouvernement, qu’il accuse d’aggraver la hausse du coût de la vie.

« Refusons à Ruto la taxe sur les carburants en limitant la consommation d’essence et de diesel. Une façon de le faire est de faire du covoiturage. Arrangeons-nous pour effectuer des trajets réguliers dans un seul véhicule lorsque cela est possible. Faites-vous accompagner les uns les autres… Marchez au lieu de conduire dans la mesure du possible », a-t-il déclaré mardi à des milliers de partisans lors d’un rassemblement dans la capitale Nairobi.

Le projet de loi de finances 2023 a été approuvé par le parlement kenyan la semaine dernière. Entre autres, il augmente la taxe sur les carburants de 8% à 16% et impose un prélèvement sur la masse salariale des entreprises pour financer un nouveau programme de logements. Le gouvernement kenyan affirme que la hausse des impôts est nécessaire pour stabiliser les finances publiques et rembourser la dette.

Une partie de la population, cependant, a déclaré à RT qu’elle était contre cette décision et craignait qu’elle ne nuise à un nombre important de personnes, ainsi qu’à « faire tomber » l’économie.

EN SAVOIR PLUS:
Le Kenya va enquêter sur les crimes présumés de l’armée britannique

Plus tôt ce mois-ci, les habitants sont descendus dans les rues de Nairobi pour protester contre le projet de loi controversé.

Pendant ce temps, l’analyste indépendant Ken Bosire a déclaré à RT que le Kenya devrait cesser de dépendre de l’aide étrangère et s’efforcer d’être plus autosuffisant. Le pays peut gérer les importations alimentaires par le biais de petites entreprises, ce qui augmentera l’assiette fiscale afin que le gouvernement reçoive de l’argent, a-t-il soutenu.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page