Le Congrès américain adopte le plan d’aide tant attendu de Kiev

Les drapeaux ukrainien et américain flottent au-dessus du Congrès américain le 23 avril 2024.
ANNA MONEYMAKER / Getty Images via AFP Les drapeaux ukrainien et américain flottent au-dessus du Congrès américain le 23 avril 2024.

ANNA MONEYMAKER / Getty Images via AFP

Les drapeaux ukrainien et américain flottent au-dessus du Congrès américain le 23 avril 2024.

INTERNATIONAL – Enfin. C’est sans doute ce que s’est dit le président ukrainien Volodymyr Zelensky lorsque le Sénat américain a enfin validé, ce mardi 23 avril, le plan d’aide à l’Ukraine qui traînait depuis plusieurs mois sur les bureaux des élus. Les Américains.

L’adoption ne faisait aucun doute : cet énorme programme d’assistance militaire et économique, demandé depuis des mois par le président Joe Biden, bénéficie du soutien des élus des deux côtés au Sénat. La partie a été plus rude à la Chambre, où les conservateurs et notamment les partisans de Donald Trump ont tout fait pendant des mois pour faire échouer le projet. Le texte a finalement été voté par la Chambre ce week-end.

Comme Joe Biden l’a promis à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, une aide militaire devrait être envoyée  » rapidement  » dans le pays en guerre avec la Russie depuis février 2022, et même « à partir de cette semaine ». Volodymyr Zelensky, de son côté, a rapidement remercié Washington après le vote.

Sur le montant total présenté au Congrès américain, la part du lion – 61 milliards de dollars – est en effet destinée à Kiev, qui fait face à une situation compliquée sur le champ de bataille.

Ce plan d’aide autorise également le président Biden à confisquer et vendre des actifs russes destinés à financer la reconstruction de l’Ukraine. Une idée qui fait son chemin auprès des autres pays du G7.

TikTok plus menacé que jamais aux Etats-Unis

Parmi les autres volets du grand plan : une nouvelle aide militaire de plusieurs milliards de dollars à Israël, en guerre contre le Hamas, malgré les inquiétudes de la communauté internationale sur le sort des civils à Gaza. Ces fonds serviront notamment à renforcer le bouclier anti-missile israélien, appelé « Un dôme de fer « .

Plus de 9 milliards de dollars sont également prévus pour répondre à la « besoin urgent d’aide humanitaire » de «  populations vulnérables dans le monde »notamment à Gaza et au Soudan.

Comme l’avait réclamé Joe Biden, ce projet de loi consacre 8 milliards de dollars pour tenir tête militairement à la Chine en investissant dans des sous-marins, et pour aider Taïwan.

Il prévoit également l’interdiction de TikTok aux Etats-Unis, à moins que le réseau social ne coupe ses liens avec sa maison mère ByteDance, et plus largement avec la Chine. La plateforme vidéo est accusée de permettre à Pékin d’espionner et de manipuler ses 170 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis.

Voir aussi sur HuffPost :