Le contrôle technique est obligatoire : comment réduire la facture

Présenter régulièrement sa voiture au contrôle technique est une obligation mais aussi une mesure de sécurité. Cependant, de plus en plus d’automobilistes sont réticents, et l’évitent par peur des coûts.

Publié


Temps de lecture : 2 minutes

De plus en plus d'automobilistes évitent les contrôles techniques pour des raisons financières.  (Illustration) (WESTEND61 / GETTY IMAGES)

La voiture doit régulièrement passer un contrôle technique. Obligation légale, obligation de sécurité. Mais de nombreux conducteurs ne respectent pas les délais, de peur de réparations trop coûteuses ou urgentes, qui immobiliseraient leur véhicule.

franceinfo : Le contrôle technique est bien sûr une obligation mais de plus en plus d’automobilistes s’en dispensent, Fanny ?

Fanny Guinochet : C’est en effet ce que révèle le baromètre annuel de l’association des 40 millions d’automobilistes. Les propriétaires de véhicules anciens sont de plus en plus réticents à respecter la loi. La loi impose donc d’effectuer un contrôle technique tous les deux ans, pour tous les véhicules de plus de quatre ans.

Mais il est vrai que depuis la réforme de 2018, si le contrôleur identifie un défaut critique, il peut aller jusqu’à exiger la réparation immédiate du véhicule, c’est-à-dire dans les 24 heures, et donc demander l’immobilisation de la voiture, ce qui effraie les automobilistes.

Oui, mais ce sont les cas les plus extrêmes ?

Oui, sinon le propriétaire a deux mois pour effectuer les réparations et présenter sa voiture à un deuxième contrôle technique, mais avec l’inflation, cela peut être un budget compliqué à trouver. Les automobilistes craignent des réparations trop coûteuses. Il faut dire que les réparations automobiles sont devenues de plus en plus chères avec l’inflation et la pénurie de pièces détachées. C’est aussi pour cela que certains conducteurs évitent les contrôles, sachant qu’ils ne risquent qu’une amende de 135 euros.

Donc 135 euros d’amende, mais combien coûte le contrôle technique ?

En moyenne, comptez entre 70 et 80 euros pour un chèque. Parfois, cela peut aller au-delà de 100 euros. Attention, le prix dépend des départements, et qu’il y a parfois de grosses différences. Utilisez donc le comparateur officiel que le gouvernement a lancé il y a trois ans. Cela vous permet de comparer facilement et gratuitement les prix des centres agréés.

Peut-être d’autres astuces pour réduire la facture ?

Alors prenez rendez-vous à l’avance, sur les sites de contrôle technique, soyez flexible sur vos horaires, cela permet souvent d’obtenir de meilleurs prix, et enfin faire une certaine prévention. Entretenir régulièrement son véhicule évite les mauvaises surprises et les manques importants.