Skip to content
Le gouvernement clarifie la règle de 1 % TDS pour les transferts d’actifs cryptographiques ;  Voici toutes les réponses

Le ministère des Finances de l’Union a publié le 22 juin une circulaire clarifiant la clause de retenue à la source (TDS) des nouvelles règles sur le transfert d’actifs numériques virtuels (VDA, ou crypto-actifs) par un particulier, que ce soit directement ou par l’intermédiaire d’un courtier, sur ou en dehors d’une plateforme d’échange de crypto-monnaie.

La taxe, annoncée lors du discours sur le budget de l’Union 2022-23 plus tôt cette année, est introduite par le biais d’une nouvelle section, 194S, dans la loi de 1961 sur l’impôt sur le revenu, indique la circulaire.

Dans l’avis, le ministère a clarifié un certain nombre de points, notamment à qui incomberait la charge en cas de transfert de VDA. La circulaire a cherché à lever les « difficultés » en publiant les lignes directrices suivantes :

1. Qui déduira l’impôt lorsque le transfert de VDA s’effectue avec une bourse en tant qu’intermédiaire ?

UN. L’échange doit déduire la taxe avant de transférer le paiement au vendeur du VDA. Dans le cas où le vendeur transfère le VDA par l’intermédiaire d’un courtier qui utilise l’échange, le courtier et l’échange partagent la responsabilité de déduire le TDS, sauf s’il existe un accord écrit indiquant que seul le courtier déduira le TDS.

Dans le cas où l’échange possède le VDA transféré, alors idéalement, l’acheteur devrait déduire la taxe. Mais comme il n’est pas toujours clair pour l’acheteur si l’échange est propriétaire de l’actif, les directives permettent à l’échange de conclure un accord écrit avec l’acheteur indiquant qu’il paiera des impôts et de fournir des relevés trimestriels au gouvernement.

« Si ces conditions sont respectées, l’acquéreur ou son courtier ne seraient pas tenus comme assujetti en défaut en vertu de l’article 201 de la loi pour ces transactions », indique la circulaire.

2. Qu’en est-il dans les cas où le transfert de VDA est en nature, ou en échange d’un autre actif virtuel ?

UN. Pour un transfert de VDA en nature, l’acheteur doit s’assurer que le vendeur apporte la preuve, via challan, qu’il a payé 1% de la valeur de l’actif à titre d’impôt avant de procéder au transfert. En cas d’échange d’un VDA contre un autre, les deux parties sont l’acheteur et le vendeur, et les deux devront montrer à l’autre la preuve du paiement du TDS, selon les directives.

Dans le cas où ces transferts sont effectués via une plate-forme d’échange de crypto-monnaie, l’échange déduira la taxe – du vendeur dans le premier cas et des deux parties dans le second – et la signalera au gouvernement via le formulaire 26Q, selon les directives.

La plate-forme d’échange est également chargée de convertir le TDS de 1% – s’il est déduit en nature ou le VDA en question – en valeur équivalente en roupies au taux de change en vigueur avant de le déposer auprès du gouvernement, selon les directives.

3. La taxe sera-t-elle toujours applicable en vertu de l’article 194Q de la loi sur les technologies de l’information ?

UN. Une fois la taxe payée en vertu de l’article 194S, l’article 194Q ne s’applique pas, énoncent les lignes directrices. L’article 194Q s’applique aux personnes dont le chiffre d’affaires, par l’achat de biens, dépasse Rs 10 crore par an.

4. La TDS sera-t-elle prélevée sur une base brute, y compris la TPS/commission, ou sur une base nette, à l’exclusion de la TPS/commission ?

UN. La taxe sera déduite sur une base nette, après exclusion de la TPS/commission prélevée par le déducteur pour la fourniture du service.

5. Que se passe-t-il si le paiement pour le transfert d’un VDA est effectué via une passerelle de paiement ?

UN. Si le TDS a été déduit conformément aux nouvelles directives de la section 194S, aucune taxe ne devra être déduite par la passerelle de paiement, précise l’avis.

6. La section 194S applique un seuil de transfert annuel maximum de Rs 50 000 par an pour les HUF (Hindu Undivided Family) ou les individus sans bénéfices d’entreprise, et de Rs 10 000 par an pour les HUF ou les individus qui déclarent un bénéfice/gain d’entreprise. Comment ce montant sera-t-il calculé, puisque la nouvelle règle entrera en vigueur le 1er juillet 2022 ?

UN. Le montant sera calculé à partir du 1er avril 2022, car le seuil est fonction de l’exercice financier, précisent les lignes directrices.

Ce tableau, avec l’aimable autorisation de Taxmann, le décompose pour vous :

Vendeur Acheteur Le courtier est-il impliqué dans la vente ? Par échange ? La transaction est-elle en espèces ou en nature ? Qui déduira l’impôt ? Remarques
Toute personne Toute personne Non Oui En liquide Échanger
Courtier Toute personne Oui En liquide Échanger
Toute personne Toute personne Oui Oui En liquide Échange et Courtier Seul le courtier déduira s’il existe un accord entre le courtier et la Bourse selon lequel le courtier déduira la taxe.
Échanger Toute personne Non Oui En liquide Acheteur Aucune taxe ne sera déduite si la Bourse conclut un accord avec l’acheteur ou le courtier selon lequel la Bourse paierait la taxe au plus tard à la date d’échéance pour ce trimestre.
Toute personne Toute personne Non Oui En nature (a) Acheteur et Vendeur ; ou(b) Échange L’acheteur et le vendeur paieront leurs taxes respectives et partageront la preuve de paiement avec l’autre partie. Comme alternative, la Bourse peut déduire des deux parties s’il existe un accord écrit avec les deux parties.
Courtier Toute personne Oui En nature (a) Courtier et Vendeur ; ou(b) Échange Le courtier et le vendeur paieront leurs taxes respectives et partageront la preuve de paiement avec l’autre partie. Comme alternative, la Bourse peut déduire des deux parties s’il existe un accord écrit avec les deux parties.
Toute personne Toute personne Oui Oui En nature (a) Acheteur et Vendeur ; ou (b) Bourse et Courtier L’acheteur et le vendeur paieront leurs taxes respectives et partageront la preuve de paiement avec l’autre partie. Comme alternative, la Bourse et le courtier peuvent déduire des deux parties s’il existe un accord écrit avec les deux parties. Cependant, seul le courtier déduira s’il existe un accord entre le courtier et la Bourse selon lequel le courtier déduira la taxe.
Échanger Toute personne Non Oui En nature Echange et Acheteur Aucune taxe ne sera déduite par l’acheteur si la Bourse conclut un accord avec l’acheteur selon lequel la Bourse paierait la taxe au plus tard à la date d’échéance pour ce trimestre.

Le 1er février de cette année, la ministre des Finances Nirmala Sitharaman lors de son discours sur le budget 2022-23 avait annoncé un régime de taxation sur les actifs numériques virtuels tels que les crypto-monnaies. Sitharaman avait annoncé que tout revenu provenant du transfert de tout actif numérique virtuel serait imposé au taux de 30 %.

Sitharaman a en outre ajouté que lors du calcul de ces revenus, aucune déduction concernant les dépenses ou les allocations ne sera encourue, à l’exception du coût d’acquisition. Elle a également déclaré que la perte résultant du transfert de cryptos ou de tout actif numérique ne peut être compensée par aucun autre revenu. De plus, une TDS de 1% serait faite sur le transfert d’actifs numériques, avait-elle précisé.

Première publication: IST


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.