Le Hezbollah affirme avoir tiré plus de 60 roquettes sur des positions militaires israéliennes

Ces tirs surviennent après des frappes aériennes nocturnes qui ont visé des positions du Hezbollah dans l’est du Liban.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 1 min

Le Hezbollah libanais a annoncé jeudi 16 mai avoir tiré des dizaines de roquettes sur des positions militaires israéliennes en représailles aux frappes aériennes nocturnes qui ont visé ses positions dans l’est du Liban.

Ce nouvel accès de fièvre entre la puissante formation pro-iranienne et l’armée israélienne intervient après la mort, mardi soir, d’un commandant local du Hezbollah dans une frappe ciblée menée par Israël dans le sud du pays.

Ces tirs de roquettes ont visé plusieurs positions militaires israéliennes sur le plateau du Golan occupé et annexé par Israël, selon un communiqué du Hezbollah. Ces clichés sont un « réagit aux attaques de l’ennemi israélien hier soir sur la région de la Bekaa« , il ajouta.

Cinq frappes israéliennes ont visé la région de Baalbeck, fief du Hezbollah dans l’est du Liban, près de la frontière syrienne, selon l’Agence nationale de l’information, qui a fait état d’un blessé et d’un blessé. « dommage ».

Quitter la version mobile